Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
19 août 2016 - 06:00

Les Beaucerons encouragent Jean-Philippe Maranda

Sébastien Roy

Par Sébastien Roy, Journaliste

Un rassemblement pour encourager l’olympien beauceron Jean-Philippe Maranda qui participera aux Jeux paralympiques de Rio de Janeiro en septembre prochain.

L’athlète participera aux courses en fauteuil roulant de 100 m, 400 m, 800 m et possiblement au relai quatre fois 400 m. Son départ pour le Brésil est prévu le 26 août.

Bien entendu, le Beauceron s’est fixé des objectifs lors des différentes épreuves. « Je veux absolument faire partie des finales du 100 m et du 400 m. Pour ce qui est du 800 m, ce n’est pas ma force, mais je vais donner tout ce j’ai. Quant au relais, avec le temps obtenu à Québec [voir autre texte ici], une médaille est envisageable », mentionne le sportif.

De nombreuses personnes sont venues encourager Jean-Philippe lors de l’événement. Plusieurs personnes ont pris une photo en sa compagnie et lui ont demandé un autographe. Tous lui ont souhaité la meilleure des chance à Rio.

Du nombre, on retrouve le maire de Saint-Georges, Claude Morin, et le député de Beauce Sud, Paul Busque. « Nous, les Beaucerons, nous sommes des sentimentaux. Quand on regarde les Jeux olympiques qui ont lieu en ce moment et que des gens remportent des médailles et qu’ils pleurent de joie, ils nous font pleurer avec eux », mentionne M. Morin qui ajoute, s’adressant directement à Jean-Philippe : « Je suis sûr que tu vas nous faire pleurer parce que tu vas nous ramener une médaille. »

M. Busque a également pris la parole : « Jean-Philippe est un exemple de détermination. C’est ce qui m’impressionne le plus chez lui. Il a fait face à énormément d’adversité au cours de sa carrière. Son parcours est digne d’un film. Nous sommes très chanceux de compter sur toi comme représentant de la Beauce sur la scène internationale. C’est un exemple pour tous les jeunes. »

Pour ceux qui ne connaissent pas le parcours de Jean-Philippe Maranda, l'organisateur de l'événement, Manu Rodrigue, a rappelé les événements qui l'ont mené jusqu'à Rio. Celui-ci rêvait des Jeux olympiques de Pékin de 2008 en haltérophilie. Sa place au sein de l’équipe canadienne était presque assurée, lui qui détenait (et détient toujours) le record canadien de l’épaulé-jeté chez les 85 kg avec un poids soulevé de 183 kg. Cependant, un accident de voiture lui a fait perdre l’usage de ses jambes. Il a dû alors recommencer les étapes afin de poursuivre son rêve olympique, un rêve qu’il réalisera le mois prochain.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.