Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
4 novembre 2016 - 06:00

Hervé Pomerleau fait preuve d’une grande générosité envers Portage à l’occasion du lancement de son livre

Lorraine Légaré

Par Lorraine Légaré, Journaliste

Toutes les réactions 2

C'est à l'Hôtel et Centre des congrès le Georgesville qu'Hervé Pomerleau, qui a lui-même fait construire le complexe en 1988, avait réuni, pour un 5 à 7, environ 80 personnes, le mercredi 2 novembre, pour le lancement du livre « Hervé Pomerleau Bâtisseur du Québec moderne ». L'ouvrage de 416 pages, écrit par Pierre C. Poulin, historien titulaire d'un doctorat de l'Université Laval et originaire de Saint-Benoît Labre, présente une facture originale faite d'encadrés historiques et de nombreuses photos autant des réalisations du fondateur de Pomerleau inc., en 1966, que de celles de sa famille, ses proches et ses fidèles collaborateurs tout au long des 50 années depuis la création de l'entreprise. 

On y retrouve également relatée la jeunesse d'Hervé Pomerleau, accompagnée elle aussi de plusieurs photos noir et blanc, ses rêves d'enfant, particulièrement celui de construire des granges avec son père, qui marquera le début d'un rêve plus grand qui aura conduit le petit gars du rang Saint-Guillaume jusqu'au sommet, Pomerleau inc. se classant maintenant au 6e rang des plus grandes entreprises de construction au Canada.

Une famille unie dans une aventure unique

Hervé Pomerleau, ses quatre enfants, deux filles, Gaby et Élaine, Pierre et Francis, sept de ses petits-enfants (il en a neuf), et sa conjointe Colette Bourque étaient présents pour célébrer la concrétisation d'un projet que M. Pomerleau avait entrepris à la suite du décès de son épouse de 53 années, Laurette Paquet, en 2013. De dire sa fille aînée Élaine, son père a voulu non seulement écrire son histoire et celle de la construction au Québec, mais il voulait également garder vivant le souvenir de sa précieuse compagne et mère de ses enfants. Relatant le début de l’aventure de coucher son histoire sur papier, l’aînée de la fratrie Paquet-Pomerleau, a également mentionné : « Il a commencé à écrire lui-même ses mémoires et ses histoires, mais il a abandonné et il a décidé de nous relayer tout ça, comme d’habitude. » C’est par contre avec plaisir que les enfants d’Hervé Pomerleau, principalement ses filles, Gaby et Élaine, se sont lancés dans cette expédition rédactionnelle qui les aura conduits à revivre maints souvenirs et à se replonger au coeur de leur enfance et de leur vie d’adultes. 

Pierre C. Poulin, l’auteur

La rédaction complète du livre biographique « Hervé Pomerleau Bâtisseur du Québec moderne » a été confiée à Pierre C. Poulin, spécialiste de l’histoire du Québec dont les ouvrages ont principalement porté sur la Beauce et la Nouvelle-Angleterre. M. Poulin, visiblement ému lors de son allocution au Georgesville, a remercié chaleureusement de leur précieuse contribution (plus de 50 entrevues ont été faites par l’historien) tous les membres de la famille Pomerleau, ainsi que les collaboratrices et collaborateurs du groupe Pomerleau, dont le siège social, malgré la résonnance nationale de l’entreprise, est resté dans la Beauce, à Saint-Georges, où Hervé Pomerleau, fils aîné d’Odile Turcotte et de Joseph Pomerleau, a vu le jour, en 1932.

Le Portage bénéficie de la générosité du fondateur de Pomerleau inc.

Alors que les invités se sont vus offrir gracieusement le livre biographique d’Hervé Pomerleau, en vente dès aujourd’hui dans deux librairies de Saint-Georges (Québec et Montréal suivront dans la semaine à venir), ce dernier les a également invités, ainsi que tous ceux qui feront l’achat du livre par la suite, à faire un don au Portage, dont il est un fidèle supporteur depuis plus de 20 ans. Profitant du lancement de son livre, M. Pomerleau, qui s’implique dans l’organisme dont l’objectif est d’aider, depuis 45 ans, des milliers de toxicomanes à vaincre leur dépendance, a remis un don de 25 000 $ à la vice-présidente Développement philanthropique du Portage, Colette Taylor.

La veille également, le 1er novembre, toujours dans un désir de faire connaître l’organisme, dont l’une des maisons est établie à Saint-Malachie et qui s’implante de plus en plus dans la Beauce, Hervé Pomerleau, lors d’un souper du Club Rotary de Saint-Georges, avait invité Serge Comeau, directeur régional des services communautaires du Portage, à donner une conférence devant ses amis rotariens, toujours au Georgesville.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

2 réactionsCommentaire(s)
  • À quand de changer le nom du Boulevrad Dionne, pour celui du Boulevard Pomerleau? Et le faire de son vivant SVP! Si cet homme là ne mérite pas son boulevard à St-Georges me demande bien qui peut en mériter un? Il a non seulement donné beaucoup à sa famille et à ses employés, mais aussi à de nombreux fournisseurs qui lui sont très reconnaissants, tel que ce le fût pour moi pendant quelques années où travailler avec l'équipe de Pomerleau a été tout un plaisir.

    Michel J. - 2016-11-04 10:13
  • Une légende vivante ont pourrai luil faire un bronze une statue et linstaller en ville

    Marc Gauthier - 2016-11-05 19:51