Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
23 novembre 2016 - 10:03 | Mis à jour : 11:32

Une vingtaine de personnes ont assisté à une conférence pleine d'émotion organisée par Parents plus

Par Stéphane Quintin, Journaliste

L'association Parents plus, créée à Saint-Georges en septembre dernier, organisait mardi soir une conférence sur les outils d'acceptation du deuil et des handicaps. Une vingtaine de personnes ont bravé le froid pour venir écouter le spécialiste Alain Goulet les aider à trouver des pistes de réconfort. 

L'ambiance était pleine de dignité mardi soir, au deuxième étage de la librairie Sélect, à Saint-Georges. Le directeur du Centre d'écoute téléphonique et de prévention du suicide de la ville, Alain Goulet, était invité par l'association Parents plus à venir s'exprimer sur la manière de se confronter à la différence de ses propres enfants. Refusant le micro qui lui était offert pour préférer sa voix calme et pleine de compassion, ce spécialiste du deuil est venu apporter aux parents émus présents dans la salle quelques pistes pour leur permettre d'alléger le poids de la différence. 

Une critique des standards du monde capitaliste

« La souffrance d'avoir un enfant souffrant de handicap est quintuplée par les valeurs de notre monde capitaliste, trop attaché aux apparences, à la performance et à la productivité. Cette société nous pousse à viser des standards trop élevés et on finit par passer sa vie à s'écoeurer, obnubilés par le regard des autres et leur approbation. Il faut parvenir à se montrer indifférent à un tel regard pour prendre du recul sur la pression qui nous entoure, a confié le spécialiste à l'assemblée. Ce ne sont pas vos enfants, mais le monde qui est devenu fou. »

Un organisme beauceron créé tout récemment

Destinée à venir en aide aux parents d'enfants souffrant d'un handicap, l'association Parents plus a été créée en septembre dernier par trois mères de famille déplorant le manque de soutien dans le domaine. « Je tenais absolument à témoigner de mon histoire pour prouver aux parents qui sont dans ma situation qu'il est possible de s'en sortir. C'est un vrai bonheur de voir les parents développer leur confiance en eux et finir par accepter la différence de leurs enfants », a confié Chantal, cofondatrice de l'association. En plus de ces conférences organisées à l'occasion, l'organisme a mis en place un club Lego pour ces enfants en difficulté ainsi qu'un groupe de soutien permettant de lutter contre le repli sur soi. 

Des parents ravis par le soutien qu'ils trouvent

Ayant découvert l'association Parents plus très récemment, Mélanie a partagé avec émotion sa joie d'avoir trouvé, grâce à l'organisme, le réconfort dont elle avait besoin. « Ils ont une approche que j'apprécie énormémént. Ici, je ne me sens pas victimisée. C'est une ambiance très positive », a-t-elle déclaré à l'issue de la conférence, touchée par l'importance de ne pas se replier sur sa culpabilité et de pouvoir partager ses souffrances avec d'autres parents. 

La prochaine conférence aura lieu en février. Plus d'informations sur www.parents-plus.com

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.