Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
3 février 2017 - 06:00

Un Beauceron parmi les 70 finalistes pour deux postes d'astronautes

Un ancien étudiant de sciences de la nature du Cégep Beauce-Appalaches, James Veilleux, fait partie des 70 Canadiens qui restent en lice pour un des deux postes d’astronautes qui seront attribués par l’Agence spatiale canadienne au cours de l’été. Ils étaient initialement plus de 3 700 à avoir soumis leur candidature.

Originaire de Notre-Dame-des-Pins, James Veilleux est ingénieur pour la firme ABB à Québec. Il travaille à la conception d’instruments d’optique pour les satellites d’observation terrestre. « Le travail d’astronaute est pour moi le plus séduisant qui soit, dit-il dans son dossier de candidature, qu’on soit au sol à préparer une mission ou à réaliser des expériences dans l’espace. Être astronaute me permettrait d’opérer et de tester les systèmes les plus complexes jamais conçus et de faire une différence dans la vie des gens sur Terre. »

Après ses études au Cégep Beauce-Appalaches en 1997 et 1998, James Veilleux a obtenu un baccalauréat en génie informatique et une maîtrise en génie électrique à l’Université Laval. « C’était un étudiant très brillant et très structuré, précise son ancien professeur, Louis Asselin. Il ne nous a pas oubliés puisqu’il revient au Cégep chaque année pour parler à nos étudiants du métier d’ingénieur. Ce serait tellement agréable qu’il puisse un jour nous parler du métier d’astronaute. »

Quatorze des 70 candidats restants sont des Québécois. Ce sont 47 hommes et 23 femmes. Deux astronautes, dont le Québécois, David St-Jacques, ont été retenus lors du dernier processus de sélection de l’Agence spatiale canadienne en 2009.

Si la candidature de James Veilleux est retenue au final, il débutera son programme d’entraînement en août prochain.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.