Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
8 mars 2017 - 14:53 | Mis à jour : 15:02

Le projet « À livres ouverts sur la santé mentale » sera offert pour la 1ère fois à Saint-Georges

Par Stéphane Quintin, Journaliste

Dans le cadre d’un mouvement provincial qui se tiendra du 18 au 25 mars dans quinze bibliothèques au cœur de dix régions du Québec, deux organismes beaucerons, Le Rappel et Le Sillon, impliqués dans l’entraide atour des maladies mentales, s’associent pour l’organisation d’une première édition de l’activité « À livres ouverts sur la santé mentale ». Le projet a pour objectif de sensibiliser aux enjeux du domaine.

S’inspirant de la formule de Bibliothèque vivante, où les livres sont remplacés par des individus disponibles pour des conversations informelles de quelques minutes avec les personnes intéressées par cet échange, le projet « À livres ouverts sur la santé mentale » se tiendra pour la première fois à Saint-Georges le 22 mars prochain. Organisée suite à l’association de deux organismes locaux, Le Rappel, groupe d’entraide pour personnes atteintes de maladie mentale, et Le Sillon, regroupant des parents et amis de personnes atteintes de maladie mentale, l’activité permettra de sensibiliser la population aux enjeux du secteur.

Sensibilisation aux problèmes de la santé mentale à travers des échanges humains

Le principe, repris par les deux organismes, sera de permettre aux personnes intéressées de venir emprunter des « livres vivants » sous la forme de conversations avec des personnes impliquées par ces enjeux et qui seront disponibles pour partager leur expérience avec les autres citoyens et répondre aux questions des visiteurs. Un catalogue mis à disposition de ces derniers permettra aux usagers de la bibliothèque de découvrir les différents thèmes abordés par les personnes présentes. Ils pourront ainsi choisir les rencontres à effectuer en fonction de leurs intérêts personnels.

Avoir recours à une stratégie de contact pour réduire la stigmatisation

Selon les organismes impliqués dans le projet, « l’activité est l’occasion de réduire la stigmatisation en utilisant la stratégie de contact. Des études révèlent, en effet, que les rencontres humaines positives sont plus efficaces que la simple information. C’est aussi l’occasion d’instruire, de donner de l’espoir et de créer un meilleur lien social dans nos communautés. » Rappelons que, selon les dernières données de l’Office de la santé mentale, une personne sur quatre vivra avec un problème de santé mentale au cours de sa vie. Le projet sera l’occasion de venir rencontrer des personnes prêtes à partager un authentique message d’espoir, un « chapitre » de leur vie propre à venir créer des liens au sein de la communauté.

L’activité, gratuite, se tiendra le 22 mars prochain de 13h à 20h dans les locaux du Carrefour Jeunesse Emploi de Saint-Georges, situé au 11920, sur la 1ère avenue. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.