Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
28 mars 2017 - 14:53 | Mis à jour : 15:44

Jesse Bélanger donne le coup d'envoi au 14e Défi têtes rasées de Leucan

Sébastien Roy

Par Sébastien Roy, Journaliste

L’ancien joueur des Canadiens de Montréal, Jesse Bélanger, a donné le ton au Défi têtes rasées de Leucan en étant le premier à se faire raser pour la cause cet avant-midi.

Pour 14e édition, le président d’honneur, Danny Dufour, qui est également président de Maxi Métal, espère amasser 100 000 $. « Chez Maxi Métal, on a deux choses qui nous tiennent à cœur, c’est la santé et la famille et la cause de Leucan cadre parfaitement dans ça. Quand vous entendez les mots “cancer” et “enfant” dans la même phrase, c’est assez ordinaire. On ne veut pas que ça arrive, mais ça arrive. Il faut trouver des façons d’aider les gens. […] Les deux choses qui nous manquent le plus quand on les perd, ce sont la santé et la jeunesse. Il faut que chaque enfant ait la chance que ça lui manque aussi un jour. Donc, il faut qu’il recouvre la santé et qu’il vive vieux », déclare M. Dufour. Il pourra notamment compter sur l’appui de la polyvalente Saint-François (PSF), qui s’est fixé un objectif de 25 000 $. Plus de 45 élèves et membres du personnel se feront raser lors du rassemblement qui aura lieu le 11 juin au Carrefour Saint-Georges.

Cette année, c’est Karol-Ann Guay, une élève de la PSF âgée de 15 ans qui est en rémission d’un rhabdomyosarcome (une tumeur cancéreuse qui se forme dans les tissus musculaires), qui agit en tant que porte-parole. Celle-ci a témoigné de son cheminement pendant la maladie, expliquant de quelle façon Leucan lui est venue en aide. Pour plus de détails à ce sujet, consultez nos précédents articles sur le combat de Karol-Ann en cliquant ici et sur sa victoire ici.

Le taux de survie des enfants cinq ans après avoir reçu un diagnostic de cancer est passé de 15 % à 82 % au cours des 40 dernières années. « Leucan c’est l’espoir. Nous avons besoin d’aide pour que le taux augmente encore davantage », mentionne pour sa part la chargée de projet au développement philanthropique de l’organisme, Julie Maynard.

Rappelons que Leucan ne se finance qu’avec des événements tels que le Défi têtes rasées et ne reçoit aucune subvention. « Leucan est également la principale source de financement pour la recherche clinique, qui ne reçoit pas de financement gouvernemental », conclut la directrice multirégionale et du développement philanthropique de Leucan, Nathalie Matte.

Rappelons en terminant que le Défi têtes rasées a permis d’amasser environ 60 000 $ l’an dernier.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.