Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
5 avril 2017 - 16:49 | Mis à jour : 6 avril 2017 - 16:26

Objectif de 90 000 $ pour la campagne annuelle de financement de la Fondation du cœur

Sébastien Roy

Par Sébastien Roy, Journaliste

La Fondation du coeur Beauce-Etchemin s’est fixé un objectif de 90 000 $ pour sa troisième campagne annuelle de financement.

Le thème choisi pour la campagne de cette année est : « Vaut mieux prévenir que guérir ». « Ce montant va nous permettre de développer notre programme de prévention et de venir en aide à près de 1 000 personnes au cours des cinq prochaines années », déclare le président de la Fondation, Denis Bolduc.

Ce nouveau programme s’adresse aux personnes présentant plusieurs facteurs de risque (cholestérol, hypertension, obésité, sédentarité, alimentation malsaine) de développer une maladie chronique. La Fondation espère ainsi venir en aide à 1 000 personnes au cours des cinq prochaines années.

La personne présentant ces symptômes, et avec la recommandation de son médecin, peut ainsi participer au programme. « C’est vraiment un programme pour permettre aux gens à risque de développer une maladie chronique de se prendre en mains avant qu’il ne soit trop tard », précise la directrice générale de la Fondation, Marie-Andrée Giroux.

Après la rencontre avec son médecin, le client devra se rendre au Pavillon du cœur pour une préévaluation avec une infirmière et une kinésiologue. « Nous voulons nous assurer que le client cadre bien dans le programme et qu’il est motivé. Il subira quelques tests afin de déterminer sa condition physique. Les mêmes tests seront faits au terme du programme. En groupe, il assistera à une rencontre hebdomadaire au Pavillon. Il sera encadré par une kinésiologue. Nous allons lui donner une demi-heure d’enseignement et une heure d’activité physique », ajoute-t-elle.

Ces enseignements porteront sur les saines habitudes de vie, telles que la gestion du stress, le sommeil, la gestion du poids, les maladies chroniques, etc. Des objectifs hebdomadaires seront donnés à la fin de chaque rencontre. « Ce peut être d’ajouter une portion de fruits et de légumes par jour, de faire une période d’exercice modéré à deux reprises dans la semaine », illustre Mme Giroux.

Plusieurs centres d’entraînement de la Beauce et des Etchemins participent au programme. « On a demandé aux centres d’entraînement privés et publics d’ouvrir leurs portes aux gens qui vont faire le programme. Je dirais que sur une possibilité de 12 centres, 11 ont accepté », affirme-t-elle. Ceux-ci ont accepté d’offrir un accès à leurs installations pendant les dix premières semaines du programme.

De plus, le Pavillon du cœur s’est associé avec trois personnes qui ont bénéficié des services du Pavillon ou qui ont choisi d’améliorer leurs habitudes de vie. Il s’agit de l’homme d’affaires maintenant retraité, Bruno Baillargeon, de la présidente de Versatile fenestration, Karen Veilleux, ainsi que le vice-président des finances de FinLoc, Denis Mathieu.

La Fondation invite la population à soutenir sa campagne annuelle 2017 en faisant un don en ligne sur le site Internet fondation.coeur.ca, en téléphonant au 418-227-1843 ou en se présentant sur place au Pavillon du cœur. Rappelons qu'un peu plus de 30 000 $ a été amassé lors du cardio-thon qui a eu lieu le 18 février dernier.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.