Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
10 mai 2017 - 17:00 | Mis à jour : 11 mai 2017 - 09:12

Une trentaine de personnes à la diffusion du documentaire sur la rivière Chaudière

Par Stéphane Quintin, Journaliste

Le Centre culturel Marie-Fitzbach a accueilli mercredi après-midi près d’une trentaine de personnes à la diffusion du documentaire audiovisuel intitulé « Au fil de la rivière Chaudière…le reflet des couleurs de notre histoire ». Réalisé dans le cadre du projet « Au cœur de notre rivière Chaudière », coordonné depuis 2014 par Linda Champagne, le documentaire est l’une des quatre réalisations inédites de cette initiative de longue durée destinée à revaloriser le cours d’eau.

Des régates internationales de Saint-Joseph au début des années 1960 à la ruée vers l’or du milieu du XIXe siècle en passant par la chute à l’eau d’un évêque au cours d’une procession religieuse, le documentaire projeté aujourd’hui au Centre culturel de Saint-Georges regorgeait d’anecdotes croustillantes qui ont permis à la trentaine de spectateurs de se replonger dans la richesse de l’histoire de la rivière beauceronne.

Une collecte de 25 témoignages pour rendre hommage à ce patrimoine naturel riche en histoire

Axe de communication majeur des voyages pratiqués par les Amérindiens avant l’arrivée des colons, la rivière Chaudière a été remontée il y a tout juste 370 ans par le père Gabriel Druillette, accompagné des Abénaquis. De l’époque des seigneuries aux barrages électriques en passant par la drave et la découpe de glace pour conserver les aliments, différents aspects méconnus de la rivière sont présentés dans le film à travers le témoignage de 25 citoyens des municipalités riveraines.

Une fierté du patrimoine naturel beauceron

« Autrefois symbole de division entre les deux rives, à Saint-Georges, la rivière est devenue un lieu de rassemblement, avec des gens qui viennent de partout pour profiter de la beauté de l’île Pozer », a remarqué le maire de la ville Claude Morin, présent à la projection. Autre interlocuteur du projet, le président du Cobaric (Comité de bassin de la rivière Chaudière), Russell Gilbert, a mentionné à quel point le développement des activités récréotouristiques sur le cours d’eau faisait partie des projets en cours, pour permettre aux Beaucerons d’apprivoiser de nouveau toutes les beautés du site. À noter que le projet fera partie de la Fête de l'eau organisée à Lévis le 17 juin prochain. 

Le documentaire sera rediffusé gratuitement mercredi soir à 19h30, au 4e étage de la bibliothèque. Plus d’informations en cliquant sur le lien suivant

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.