Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
16 mai 2017 - 09:39 | Mis à jour : 09:49

Un trentaine d'élèves de l'école des Deux-Rives participent à la Marche monde

Sébastien Roy

Par Sébastien Roy, Journaliste

Un total de 37 élèves de l’école des Deux-Rives ont participé à la Marche monde, organisée par Oxfam-Québec, qui a eu lieu dans les rues de Montréal le 12 mai dernier.

De plus, 5 000 jeunes de 12 à 17 ans se sont rassemblés pour dénoncer les inégalités, qui frappent plus particulièrement les femmes et les jeunes. La Marche monde est le plus gros rassemblement dédié à la jeunesse citoyenne au Québec.

Les élèves de première secondaire de l’école des Deux-Rives ont également participé à une levée de fonds afin de défrayer les coûts de participation à la Marche monde et surtout de contribuer à un projet de solidarité internationale de l’organisme. Ils sont bien heureux d'avoir pu conscientiser les gens sur l'importance de militer pour un monde plus juste en plus d’avoir amassé 400 $ pour un projet d’assainissement de l’eau à Haïti.

L’événement a été organisé sous le thème « Nos voix comptent ». « Les gouvernements, ici et partout dans le monde, doivent permettre aux jeunes d’avoir accès à une éducation de qualité et un avenir professionnel à la hauteur de leurs espérances », affirme l’organisme par voie de communiqué.

« Je voulais marcher à nouveau avec eux. Il y a tellement de grands mouvements de justice sociale et de paix qui sont nés grâce à la jeunesse, grâce aux étudiants. Les jeunes jettent un regard neuf sur les enjeux actuels. Ils arrivent, avec intelligence et sensibilité, à imaginer un monde différent. Je suis profondément convaincue que si l’on faisait l’effort de les écouter davantage et de collaborer avec eux, nos sociétés en ressortiraient plus inclusives, plus durables et équitables », a ajouté l’ambassadrice jeunesse d’Oxfam-Québec, Vanessa Pilon.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.