Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
2 mai 2017 - 14:18

5 conseils avant de vous lancer dans l'investissement locatif

article commandité

Est-ce une bonne idée ou non d'investir dans un bien au Québec étant données les conditions actuelles du marché ? Réponse en 5 conseils.

1. Bien évaluer l'accès au crédit

L'investissement locatif est encouragé au Québec, avec un accès au crédit relativement aisé. La loi s'est certes récemment renforcée par une mesure visant à empêcher les mauvais crédits. Désormais, l'emprunt dont l'apport est inférieur à 20 % du prix du bien convoité doit passer par une simulation.

Les mauvais investissements dus à un mauvais calcul sont dès lors limités. En ce début d'année, le nombre de mauvaises créances a donc diminué grâce également à un taux de chômage particulièrement bas dans la province.

2. Bien observer les tendances du marché

Les tendances actuelles encouragent l'investissement immobilier, particulièrement dans un but locatif. Parmi les éléments incitant à franchir le pas, il se trouve que :

  • les taux hypothécaires demeurent historiquement bas
  • si les taux augmentent bien un jour, la hausse restera très limitée selon les spécialistes
  • le marché est concurrentiel, ce qui permet d'exercer une pression sur le prix d'achat
  • malgré tout, une hausse des prix saine est observée, car elle suit plus ou moins le taux d'inflation
  • la mobilité des travailleurs augmente et souvent le choix de louer un condo prime sur l'achat

3. Choisir une gestion bien organisée

Le but d'un investissement étant de faire fructifier son bien, les spécialistes financiers s'accordent à prévoir un rendement médian situé autour des 6 % (qui peut parfois atteindre 10 %).

Afin de vous assurer que votre bien ne se dégrade pas et qu'il promettra de rapporter ce qui a été prévu, il est conseillé d'en confier la gestion à un spécialiste. N'hésitez donc pas à contacter un gestionnaire d’immeubles locatifs et représentant de location résidentielle pour garder l'esprit tranquille, y compris si vous n'êtes pas physiquement en mesure de surveiller votre investissement.

4. Centre-ville ou banlieue ?

Le choix du secteur de votre investissement est primordial. La Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) estime qu'actuellement 16 % des copropriétés sont offertes en location dans le Grand Montréal contre 25 % au centre-ville. Par ailleurs, le choix des copropriétés en location a augmenté de 20 % depuis 2010.

Mais certaines municipalités ont des programmes de construction en plein essor et l'étalement urbain constaté ces dernières années est aussi à prendre en compte.

5. Habitation ou commercial ?

La province de Québec est celle où l’on retrouve le plus grand bassin de logements locatifs au Canada, selon les professionnels. De plus, les taux d’inoccupation des bureaux et des espaces dédiés au commerce de détail restent bas à Montréal et au Québec. Il faut ainsi s'attendre à une demande en hausse cette année dans le locatif commercial. Pensez-y !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.