Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
6 juin 2017 - 09:37 | Mis à jour : 10:03

Vacances : les Québécois partiront plus loin et plus longtemps selon CAA-Québec

Par Salle des nouvelles

Les intentions de vacances des Québécois exprimées dans le traditionnel sondage de CAA-Québec évoquent une grande confiance cet été. Après une année 2016 plus casanière, les Québécois retrouvent le goût de l'aventure avec des projets de vacances plus ambitieux à tous les égards.

« Les Québécois s'étaient tenus plus tranquilles, l'an dernier, et c'est comme s'ils avaient envie de se reprendre. Les chiffres montrent ce retour du balancier avec des vacanciers qui ont des fourmis dans les jambes », illustre le vice-président voyages de CAA-Québec, Philippe Blain.

D'abord, 7 répondants sur 10 comptent prendre un temps d'arrêt pour recharger leurs batteries, une proportion comparable aux années passées. Ceux qui doivent se priver de ce plaisir le font surtout en raison de contraintes liées à l'emploi. Le motif budgétaire est moins important cette année.

Plus longtemps

Les vacanciers qui s'accordent une seule semaine ou quelques jours sont plus rares (baisse de quatre points par rapport à 2016). À l'inverse, ils seront plus nombreux (+5 points) à enregistrer un message d'absence du bureau pour deux semaines. Encore une fois, le mois d'août reste le plus populaire (46 %), alors qu'environ le quart des répondants optent pour les deux semaines des vacances de la construction.

Plus loin

Les Québécois sont moins enclins que l'an dernier à se faire bronzer sur leur patio ou à faire des rénovations. En effet, seulement 12 % seront en vacances à la maison (-5 points).

Les destinations préférées en 2017 (variation par rapport à 2016)

  • 52 % des voyageurs prendront leurs vacances au Québec (-6 points)

Régions les plus populaires :

  • Gaspésie—Îles-de-la-Madeleine 18 %
  • Capitale-Nationale : 16 %
  • Montérégie : 13 %

 

  • 11 % des voyageurs prendront leurs vacances dans le reste du Canada (stable)

Provinces les plus populaires :

  • Ontario : 58 %
  • Nouvelle-Écosse : 23 %
  • Nouveau-Brunswick : 23 %

 

  • 22 % des voyageurs prendront l’avion (+6 points)

Régions les plus populaires :

  • Europe (France, Royaume-Uni, Italie) : 8 % (+3 points)
  • Caraïbes : 5 % (+2 points)

 

  • 11 % des voyageurs prendront leurs vacances aux États-Unis (stable)

États les plus populaires :

  • Maine, New Hampshire, Vermont : 47 %
  • New York : 19 %
  • Floride : 17 %

L'Oncle Sam ne parvient pas à regagner les parts qu'il a cédées au cours des trois dernières années, conséquence de la vigueur de son dollar. L'intérêt pour la destination est stable par rapport à l'an dernier, mais en baisse de 10 points par rapport à 2014.

« On sent que les Québécois ont envie de partir. Même le contexte international n'a que peu d'impact. L'élection de Donald Trump a une influence négative sur 12 % des voyageurs, alors que seulement 5 % ont évoqué les attentats en Europe. En fait, c'est encore le budget, et de loin, qui est le facteur le plus déterminant dans le choix d'une destination. Et d'ailleurs, le budget moyen a augmenté », fait remarquer M. Blain.


Donnée plutôt inquiétante, 12 % des répondants partiront sans assurance voyage pour les frais médicaux. À cet égard, des mythes persistent et plusieurs croient, à tort, que la carte-soleil les couvre, mur-à-mur, lors d'un voyage dans une autre province canadienne ou que leurs assurances de carte de crédit suffisent. En cas de pépins, cela peut coûter des dizaines de milliers de dollars, alors mieux vaut se renseigner et partir la tête tranquille.

En rafale :

  • 73 % des ménages avec enfants les amèneront avec eux,
  • 20 % des voyageurs disent que les conseils des proches ont de l'influence (+5 points),
  • Les sites Web comme TripAdvisor représentent la première source d'information des répondants (36 %), contre 22 % pour les guides de voyage. Les trois quarts des voyageurs accordent de l'importance aux commentaires en ligne.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.