Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
9 juin 2017 - 17:20

Le Centre universitaire des Appalaches célèbre ses 25 ans

Par Amélie Carrier, Journaliste

Twitter Amélie Carrier

Fondé en 1991, le Centre universitaire des Appalaches (CUA) célèbre cette année ses 25 ans d'activité. Pour l'occasion, une cinquantaine de personnes s'y sont rassemblées lors du mercredi 7 juin dernier pour souligner cet anniversaire.

Le CUA a réuni, lors de cette soirée, d’anciens étudiants, des employés, des directeurs généraux et des membres du conseil d’administration, ainsi que des partenaires du milieu de l’éducation et des représentants des milieux politique et socio-économique.

Cet événement fut l’occasion de souligner l’apport des bâtisseurs et des collaborateurs qui ont contribué au rayonnement du CUA depuis 25 ans, ainsi que de témoigner du travail accompli au cours de ces années. 

Déroulement de la soirée

La soirée a eu lieu à l’Entrecours du Cégep Beauce-Appalaches. Les gens présents ont pu entendre, lors de la partie protocolaire, Russell Gilbert, vice-président du conseil d’administration du CUA, Jean-Guy Jacques, fondateur du CUA, ainsi que Marilyne Rhéaume et Jean-Philippe Gingras, deux anciens étudiants du CUA. Un cocktail a suivi la partie protocolaire de la soirée.

Depuis 25 ans, le CUA a contribué à la diplomation de 2 700 étudiants de la région. « Le CUA est né, il y a 25 ans, du constat d’un faible taux de diplomation universitaire sur le territoire », a expliqué le directeur général du CUA et animateur de cette soirée, Luc Fournier. « Vingt-cinq ans plus tard, malgré une légère amélioration, le constat demeure. La mission et la place du CUA dans la communauté sont toujours d’actualité et deviennent même primordiales pour assurer le développement de la région », a-t-il renchéri.

Cette réussite est en lien avec un des principaux objectifs du CUA, qui est de favoriser l’accessibilité à la formation universitaire et augmenter le taux de diplomation dans la région. 

« Grâce au Centre universitaire, j’ai pu développer plusieurs aspects de ma personnalité, dont mon leadership, qui n’aurait certainement pas été autant développés si j’avais fait mon cours dans une plus grande université, avec des centaines d’étudiants », a souligné une diplômée au baccalauréat en éducation au préscolaire et en enseignement au primaire, Marilyne Rhéaume. « J’ai notamment pu être secrétaire puis présidente de l’Association étudiante hors campus de l’Université Laval en Beauce-Appalaches. J’ai aussi obtenu une bourse pour mon engagement de la part de la Fondation », a-t-elle ajouté.

L'avenir du CUA

Après plus de 25 ans de services à la communauté, le CUA doit réviser son modèle de fonctionnement. En effet, les changements de tendances observés dans l’offre de programmes et l’accessibilité aux cours renforcent l’importance pour le CUA de travailler en étroite collaboration avec ses partenaires.

Ainsi, à court terme, les programmes suivants seront en développement :

Baccalauréats 

  • Éducation au préscolaire et en enseignement au primaire
  • Adaptation scolaire
  • Informatique
  • Travail social
  • Sciences infirmières

Certificats 

  • Gestion des ressources humaines
  • Administration
  • Dépendances
  • Marketing
  • Gestion des organisations

Précisons qu’avant la création du CUA, dès 1984, des leaders du milieu ont uni leurs efforts pour débuter des offres de formation universitaire par le Centre régional d’études universitaires en Beauce-Appalaches.

Par la suite, c’est en 1991 que le Centre universitaire des Appalaches a été créé, suite à la parution du rapport Beaupré, qui préconisait l’établissement d’un protocole de partenariat et de collaboration entre le Conseil consultatif de l’Université en Beauce, l’Université Laval, l’Université du Québec, le Cégep Beauce-Appalaches et le Cégep de Thetford. 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.