Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
22 juin 2017 - 15:19 | Mis à jour : 16:09

La Société Alzheimer Chaudière-Appalaches se départit d'un couvent à Ste-Marie

Par Stéphane Quintin, Journaliste

Le jeudi 22 juin, la Société Alzheimer Chaudière-Appalaches a annoncé dans un communiqué de presse qu'elle comptait se séparer du couvent des Oblates de Béthanie, acquis en avril 2015 à Sainte-Marie dans le but d'augmenter son offre de services à l'égard des malades. 

« Tous les objets à caractère religieux seront remis à la Fabrique de Sainte-Marie. La Société souhaite également que les objets patrimoniaux demeurent en région dans le but de les mettre en valeur et d'en faire profiter la population beauceronne. La Société prendra les meilleures dispositions dans ce sens. Concernant la vente du bâtiment, la meilleure offre d'achat sera étudiée », a expliqué la directrice générale de la Société Alzheimer Chaudière-Appalaches, Sonia Nadeau, en précisant que les profits générés permettront d'intensifier leurs services. 

La décision survient dans le but de concentrer les efforts de la Société sur l'aide et le support offert aux personnes vivant avec la maladie d'Alzheimer ainsi qu'à leurs proches plutôt que de dépenser toute leur énergie dans la préservation du couvent. L'organisme souhaite aussi mettre l'accent sur son rôle de sensibilisation auprès de la population et son service de formation. 

À noter qu'au sein de la région Chaudière-Appalaches, près de 8 500 personnes vivent en ce moment avec la maladie d'Alzheimer ou une affection apparentée, un nombre qui serait amené à augmenter fortement dans les prochaines années. Selon le rapport « Raz-de-marée », le Canada compterait ainsi une nouvelle personne atteinte toutes les cinq minutes. D'ici à 30 ans, il y aurait un nouveau cas toutes les deux minutes seulement dans le pays. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.