Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
6 juin 2017 - 15:01

Que visiter entre Baie-Comeau et Sept-Îles ?

article commandité

Le territoire de la Côte-Nord ne manque pas de richesses : naturelles bien sûr, mais également patrimoniales. Les distances sont grandes, mais les paysages jamais monotones et la population particulièrement accueillante malgré les températures.

En route pour Baie-Comeau !

Sur la route 138, à 400 km de Québec en direction de Sept-Îles, Baie-Comeau est une petite ville qui fut en son temps entièrement dédiée dès 1936 à sa fabrique de papier. Depuis que la crise du secteur a frappé, les activités se sont ralenties, mais subsistent des témoignages de ce temps.

Le barrage Daniel-Johnson en est un exemple frappant, avec ses voûtes et contreforts dignes de l’Étoile de la Mort. Sa spectaculaire structure dressée sur la route 389 se visite en été (2 heures de visite guidée).

C'est de mi-juin à fin août que vous profiterez également de visiter l'extraordinaire Jardin des Glaciers. Vous y trouverez 20 000 ans d'histoire des mouvements terrestres dans un site à ciel ouvert, appelé la Vallée des Coquillages, entourée d'un parc idéal pour les randonnées. La visite guidée a lieu dans l'ancienne église.

Les entiers aménagés du Boisé de la Pointe Saint-Gilles enchanteront de même les randonneurs, entre végétation boréale et sapinière à bouleau blanc. C'est le domaine du phoque commun, du garrot à œil d'or, du garrot d'Islande et du grand héron.

Arrivée à Sept-Îles

Après 230 km passés presque entièrement dans la forêt boréale au long du Saint-Laurent, se dressera sous vos roues le barrage Denis-Perron de la centrale de Sainte-Marguerite. Moins spectaculaire que le barrage Daniel-Johnson il marque l'entrée dans Sept-Îles, signe que vous avez dépassé le 50e parallèle.

Votre long périple vous mènera sans doute jusqu'à un bel hôtel à Sept-Îles offrant un confort de luxe raffiné et supérieur. Vous pourrez vous offrir le luxe d'un massage avant de partir admirer les aurores boréales ou les danses des baleines.

La Côte-Nord est un des meilleurs endroits au monde pour observer les baleines dans leur milieu naturel. Deux centres d’études d’excellence, le Centre d’interprétation des mammifères marins (CIMM) à Tadoussac, et la Station de recherche des Îles Mingan (MICS) à Longue-Pointe-de-Mingan sont spécialisés dans l'apprentissage des cétacés.

Plusieurs croisiéristes vous proposeront de vous rendre dans le Parc marin du Saguenay-Saint-Laurent où vous aurez le plus de chances de croiser ces majestueux géants des mers.

Il se peut que vous reveniez bredouille. Ne vous inquiétez pas, les cétacés sont timides. Et il vous reste la possibilité de parcourir la Route des baleines et ses 25 sites d'observation terrestre, entre Tadoussac et Blanc-Sablon.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.