Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
1 août 2017 - 09:37

Avantages et inconvénients de la virtualisation des postes de travail

Article commandité

La virtualisation des postes de travail (VDI en anglais) s'est bien implantée dans les entreprises depuis quelques années. Pour celles qui se demandent encore s'il serait intéressant de franchir le cap, arrêtons-nous pour faire le point à l'heure de la maturité de cette technologie.

La virtualisation des postes de travail est-elle complexe à déployer ?

Oui et non. Une démarche d’accompagnement pour bien planifier et encadrer la virtualisation de vos postes de travail peut s'avérer nécessaire pour éviter bon nombre de problèmes futurs.

Sinon, les équipes TI chargées de déployer la virtualisation des postes de travail dans l'entreprise devront être spécialement formées pour cette tâche.

La VDI coûte-t-elle cher ?

Une approche classique, disons « à l'ancienne », consistant à mettre en place un serveur de virtualisation et une image pour quelques dizaines de postes est des plus simples et des moins coûteuses à mettre en œuvre. Mais elle montre des limites :

  • dégradations de performances

  • risques de sécurité

  • arrêt de production en cas de défaillance

  • difficile maintenance en cas d'erreurs de déploiement

Ces conséquences ont un coût. Pour y remédier, la VDI évolue vers des solutions plus complexes à déployer, mais garantissant un meilleur confort aux équipes TI et aux utilisateurs. On parle désormais de DaaS (« Desktop as a Service ») ou de VDe (« Virtual Desktop » économique).

Comment choisir ?

La virtualisation s'étend à toutes formes de gestions :

  • des postes de travail

  • du stockage

  • des réseaux

  • de la sécurité

Lorsque les divers services sont en lien avec l'architecture déployée, les problèmes se raréfient et l'entreprise peut concentrer le besoin de formation des équipes et des utilisateurs sur une seule et même période.

Il semblerait que l'approche permettant de réaliser de véritables économies tout en restant à jour avec les dernières technologies soit celle qui consiste à « tout » virtualiser d'un coup.

Le choix du Cloud privé serait alors justifié par les avantages suivants :

  • minimisation des problèmes de sécurité

  • mêmes avantages que ceux du Cloud public

  • contrôle direct sur les données de l'entreprise

  • libre-service

  • évolutivité

  • locataires multiples

  • mises à disposition de machines et modification de ressources à la demande

  • création de machines multiples pour les tâches informatiques plus complexes

Les inconvénients peuvent être financiers, mais pour éviter les dépenses, les solutions de VMware, par exemple (ou de Rackspace), permettent de ne pas investir dans le matériel. Les services TI seront également déchargés de nombreuses tâches.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.