Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
16 août 2017 - 13:08 | Mis à jour : 13:25

Le CISSS-CA accusé de maraudage sauvage dans les résidences pour aînés de la Beauce

Par Stéphane Quintin, Journaliste

Toutes les réactions 1

Dans un communiqué de presse diffusé lundi dernier, le Regroupement québécois de résidences pour aînés (RQRA), organisme à but non lucratif regroupant les résidences privées pour personnes âgées, a dénoncé une campagne de maraudage à laquelle se livrerait le Centre intégré de santé et de services sociaux de la région Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), accusé de recruter des employés travaillant dans les résidences pour aînés de la Beauce grâce à une formation pilote de courte durée. La tension est montée entre le privé et le public en début de semaine, dans un contexte de manque de main-d’œuvre dans le domaine du recrutement de préposés aux personnes âgées.  

« Le CISSS-CA de Chaudière-Appalaches a lancé une campagne de recrutement sauvage en appelant directement les employés des résidences pour aînés de la région de la Beauce, en offrant une formation à rabais, moins exigeante que celle que les résidences doivent offrir à leurs employés. C’est tout bonnement inacceptable et cela doit cesser immédiatement. C’est une question de sécurité pour les aînés de la Beauce », s'est insurgé le président-directeur général du RQRA Yves Desjardins. 

Le ministre de la santé invité à intervenir rapidement dans le dossier

Dans un communiqué de presse diffusé par le RQRA, son président-directeur général, Yves Desjardins, n’y est pas allé par quatre chemins en s’insurgeant contre ce qu’il qualifie de « concurrence déloyale » de la part du secteur public, notamment depuis l’avènement d’un nouveau programme de formation accélérée de 9 semaines pour travailler dans les CHSLD de la région (centres d’hébergement et de soins longue durée). La bataille pour le recrutement de préposés aux personnes âgées est devenue si intense entre le public et le privé qu’Yves Desjardins en a appelé au ministre de la santé Gaétan Barrette pour « intervenir rapidement pour que cessent ces pratiques déloyales, immorales et dangereuses pour les aînés en résidence ».

Le CISSS-CA a voulu « remettre les pendules à l’heure »

Niant toute sollicitation de ce type auprès des employés des résidences privées, l’agente d’information Maryse Rodrigue, du CISSS-CA, n’a pas manqué d’admettre qu’une campagne majeure avait été mise en place pour recruter de nouveaux employés préposés aux bénéficiaires en CHSLD, mais a démenti formellement  le moindre maraudage sauvage dénoncé par le RQRA auprès de ses employés. « Une lettre a été envoyée à chaque directeur de résidence pour les informer de la campagne de recrutement mais il n’y a jamais eu de sollicitation directe auprès de leurs employés. Nous sommes bien conscients que les résidences privées font partie intégrante du continuum de services dans le milieu et que les personnes âgées ne passent pas toutes par les CHSLD. Il s’agissait simplement d’une campagne publicitaire pour le projet pilote mais pas de maraudage sauvage », a-t-elle affirmé.

Un programme de formation rémunérée lancé le 7 août dernier

Rappelons que ce nouveau programme, formation rémunérée de préposé aux bénéficiaires d’une durée de 9 semaines, est un projet pilote lancé le 7 août dernier qui permettrait de recruter du personnel dans les CHSLD de Lévis, de Nouvelle-Beauce, de Lotbinière, de Bellechasse, de Montmagny et de l’Islet. Il s’adresse à tout type de personne qui souhaiterait se reconvertir dans le domaine de la gériatrie et des soins apportés aux personnes âgées en perte d’autonomie. La formation débuterait à la rentrée et serait terminée au mois de décembre. Elle prévoit du mentorat ainsi qu’un encadrement au cours de la première année de travail. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Ah ouin? Le CISSSCA cherche du monde pour travailler comme esclave rémunéré? Hé ben! Y'auraient dû penser à mettre en place des stratégies de rétention avant de laisser partir les gens qui avaient de l'expérience!

    Alain Huot - 2017-08-17 09:24