Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
18 août 2017 - 10:48 | Mis à jour : 15:45

Les agents du SPVM touchés par les athlètes du Défi sportif AlterGo à Beauceville

Par Amélie Carrier, Journaliste

Twitter Amélie Carrier
Chargement du vidéo

Voir la galerie de photos

Des agents du Service de Police de la Ville de Montréal (SPVM) étaient de passage sur l'Île Ronde à Beauceville hier après-midi, le jeudi 17 août, dans le cadre de leur Tour cycliste au profit des jeunes athlètes du Défi sportif AlterGo.

À lire également : 

Ce défi, qui contribue à l'inclusion sociale des athlètes ayant une limitation fonctionnelle ainsi qu'au rayonnement de l'accessibilité universelle, en sera d'ailleurs à sa 35e édition en avril 2018. 

Ayant été accueillie à Beauceville par un groupe de jeunes atteints d'une déficience physique ou intellectuelle, l'une des agentes du SPVM a tenu à expliquer pourquoi elle s'impliquait dans ce projet.

Trois intervenants du Centre de santé et des services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), de la municipalité de Beauceville, ainsi que du Défi sportif AlterGo, ont ensuite pris la parole afin d'expliquer leur implication dans ce projet, tout en spécifiant à quoi servira l'argent amassé dans le cadre de ce Tour cycliste.

Il est possible de visionner les interventions de la commandante du SPVM Marie-Claude Dandenault, du directeur du Défi sportif AlterGo, Maxime Gagnon, du conseiller municipal de Beaucevile, Sylvain Bolduc, et du directeur adjoint au centre de réadaptation en DI-TSA-DP du CISSS-CA en cliquant sur la vidéo ci-dessus.

EnBeauce.com a également réalisé, lors de cet événement, des entrevues avec trois ex-participants du Défi AlterGo et leurs familles. Précisons que ceux-ci ont pris part au défi du 24 au 30 avril derniers à Montréal et sur la Rive-Sud. À noter que ces entrevues sont disponibles dès maintenant sur notre quotidien Web.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.