Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
13 septembre 2017 - 15:53 | Mis à jour : 20:01

Inauguration officielle de l'ADOberge de St-Georges pour les jeunes en difficulté

Par Stéphane Quintin, Journaliste

Dans la matinée du mercredi 13 septembre, de nombreux dignitaires s'étaient donné rendez-vous à Saint-Georges pour prendre part à l'inauguration officielle de la deuxième ADOberge de la région Chaudière-Appalaches, proposant un hébergement aux jeunes en difficulté âgés de 12 à 17 ans. Ouverte depuis le mois d'avril dernier à Saint-Georges ouest, la nouvelle ADOberge a déjà eu l'occasion de venir en aide à 21 jeunes qui ont pu être ainsi accompagnés dans leur nouveau départ de vie. 

« Je vous accueille aujourd'hui, avec grand plaisir, dans cette belle et chaleureuse maison qui saura sans l'ombre d'un doute faire la différence dans la vie de nombreux adolescents et adolescentes vivant des difficultés. Grâce à votre appui, ces jeunes du sud de la région de la Chaudière-Appalaches ont désormais à proximité une porte à laquelle ils pourront cogner quand ils auront besoin d'un moment de répit, ou de réflexion pour ainsi mieux repartir », a déclaré avec fébrilité le président du conseil d'administration de l'ADOberge Chaudière-Appalaches Alain Gelly, ému par le succès de la campagne de financement qui avait été lancée en mars 2016 avec l'objectif d'amasser la somme de 450 000 $. « Aujourd'hui, c'est avec une grande fierté que nous pouvons dire "mission accomplie" à la mise sur pied d'un projet pilote de deux ans qui conduira, nous espérons, à l'implantation permanente d'une ressource disponible à tout moment de la journée pour tous les adolescents et adolescentes vivant des difficultés dans l'ensemble de la région », a-t-il ajouté. 

Un deuxième point de service très attendu dans la région après celui de Lévis 

« Avant son ouverture, plusieurs jeunes et parents de la MRC Beauce-Sartigan devaient faire de 1h30 à 2h de transport pour profiter du service, en plus de nombreux allers-retours à faire en cours de séjour », a rappelé Pierre Bégin, préfet de la MRC et coprésident d'honneur de l'organisme avec le maire de Lévis Gilles Lehouillier. Avec l'ouverture d'une deuxième maison d'hébergement dans la région, l'ADOberge tente ainsi de remédier à une problématique vieille de dix ans. Dans les dernières années, en effet, le nombre de demandes d'hébergement par l'organisme a plus que doublé alors que davantage de jeunes se retrouvaient ainsi sur liste d'attente. Avec l'ouverture de l'ADOberge de Saint-Georges, en plus des neuf lits déjà présents à Lévis, les jeunes en difficulté pourront ainsi bénéficier de six places supplémentaires, dont quatre sont d'ores et déjà opérationnelles, des travaux devant être encore finalisés pour terminer les deux autres.

En opération depuis avril dernier, ce second point de service permettra, à terme, d'accueillir 85 adolescents supplémentaires par année. « L'ouverture d'une deuxième maison d'hébergement de l'ADOberge est une excellente nouvelle pour les jeunes de la MRC Beauce-Sartigan et des environs qui bénéficient dorénavant d'un service de proximité, tout en bonifiant l'offre de service à la maison d'hébergement de Lévis. C'est toute la région Chaudière-Appalaches qui s'en trouve gagnante, avec une plus grande accessibilité à des services de qualité pour nos jeunes », a commenté le maire de Lévis Gilles Lehouillier, coprésident d'honneur de la campagne de financement. La nouvelle maison d'hébergement de Saint-Georges en est déjà à son 21e jeune d'accueilli. 

« Les jeunes qui entrent s'en sortent » 

C'est le slogan utilisé par le Regroupement des auberges du coeur, dont fait partie l'ADOberge, et qui a déjà accueilli près de 3 000 jeunes depuis sa création. Le principe est simple : héberger et soutenir les adolescents de 12 à 17 ans qui désirent volontairement entreprendre une démarche de réflexion et passer à l'action pour changer une situation problématique dans leur famille ou dans leur vie personnelle. Pris en charge durant près d'un mois, le jeune pourra bénéficier d'une chambre dans une maison d'hébergement bénéficiant de toutes les commodités nécessaires tout en ayant la possibilité de poursuivre ses études. Encadré par des intervenants, il sera accompagné dans son développement d'habiletés sociales et professionnelles et encouragé dans la résolution de ses conflits personnels et familiaux.

« Ça prend beaucoup de courage pour un jeune de ne pas attendre trop tard pour reconnaître un problème. On peut les aider ces jeunes-là, car c'est l'avenir de notre communauté. Il faut les encourager à surtout ne pas lâcher car ce sont les perdants qui lâchent », a déclaré le maire de Saint-Georges, Claude Morin. Quant à son homologue de Lévis, Gilles Lehouillier, il n'a pas manqué de souligner, durant la conférence d'inauguration qui s'est tenue mercredi matin à Saint-Georges, à quel point tous les organismes oeuvrant au quotidien dans la communauté en tendant la main vers les autres constituaient le principal moteur du développement. « Il n'y a pas de prospérité dans une ville si la communauté y est inexistante, aucun investissement non plus s'il n'y a pas d'entraide et de solidarité. Conserver la valeur humaine est un objectif fondamental dans la gestion d'une grande ville », a-t-il rappelé en insistant sur la force de frappe que constituait le développement d'une politique communautaire de grande ampleur. À n'en pas douter, l'ouverture de cette maison d'hébergement à Saint-Georges ne manquera pas d'avoir des retombées positives, alors que la ville occupe une place de plus en plus centrale dans la région. 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.