Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
5 septembre 2017 - 11:56

Une augmentation mammaire après une grossesse : nos conseils

Article commandité

Vous êtes devenue une maman et craignez d’oublier la femme ? Vous sentez que votre corps a changé et cela ne vous plaît pas ? Post-grossesse, il est normal que vous ayez encore quelques kilos superflus ou que vous trouviez vos seins moins beaux. Vous envisagez une intervention chirurgicale pour remédier au problème ? Apprenez l’essentiel pour faire le bon choix.

Bien connaitre votre problème et vos attentes

Vos seins sont particulièrement touchés par une grossesse. Ils ont pu s’affaisser (problème de ptôse), vous avez pu perdre du volume, ou plus rarement en prendre. Quelle que soit votre situation, vous devez bien réfléchir au rendu que vous voulez obtenir : remonter vos seins uniquement si la taille vous convient, ou bien pratiquer une augmentation mammaire ou parfois même une réduction.

Choisir le bon professionnel

Dans tous les cas, entourez-vous de professionnels pour une chirurgie d'augmentation mammaire avec un résultat naturel. Ils vous aideront à choisir le bon type de prothèses, le bon volume, à déterminer la meilleure voie d’accès (sous le sein, sous l’aréole ou au creux axillaire) et à choisir l’emplacement pour l’implant (sous la glande ou sous le muscle).

Pour bien vous entourer, demandez conseil autour de vous ; vous pouvez aussi vérifier si votre médecin est certifié en chirurgie plastique en visitant le site web de l’Association des spécialistes en chirurgie plastique et esthétique du Québec.

Type de prothèses

Deux types d’implants mammaires sont disponibles au Canada. 

  • Les implants remplis de solution saline.  À la clé : Incision plus courte, moins coûteux, détection plus facile des problèmes, résultat peut-être moins naturel.

  • Les implants remplis de gel cohésif de silicone. À la clé :  Plus naturels au toucher, incision plus grande, fuites plus difficiles à déceler

Attendre quelques mois

Votre corps a été mis à rude épreuve par votre grossesse, et éventuellement l’allaitement qui a suivi. Un véritable marathon, aux effets démultipliés par chaque enfant. Il est important d’attendre que tout soit rentré dans l’ordre, que vous ayez fini d’allaiter et que votre rythme de menstruation soit revenu. Cela vous permettra de vous rendre compte du rendu final et prendre votre décision en conséquence. Nous vous conseillons une durée minimale de 6 mois post-allaitement, le temps nécessaire pour que les tissus mammaires se stabilisent.

Comparer les coûts

C’est une opération très courante au Québec, le quart de l’ensemble des opérations de chirurgie esthétique. Chaque cabinet peut pratiquer des prix différents. Pour avoir une première idée, comptez :

  • 5000 à 8000$ pour une augmentation mammaire.

  • Entre 4000 et 6000$ pour un remodelage

  • Environ 5000$ pour une réduction mammaire

Des conséquences pour la suite ?

Augmentation mammaire

Si vous comptez avoir d’autres enfants, sachez qu’une augmentation mammaire ne nuira pas à votre santé et ne vous empêchera pas d’allaiter puisque l’implant sera généralement posé derrière la glande mammaire. Si vous envisagez une grossesse rapide post-opération, le seul risque est d’altérer légèrement le résultat à cause de la modification de votre poitrine, et de ressentir des tiraillements au niveau de la cicatrice.

Correction de ptôse

Si vous avez fait remonter vos seins, dans certains cas, l’allaitement peut être perturbé, car l’aréole est déplacée vers le haut et les canaux galactophores ont pu être légèrement déviés ou sectionnés.

Discutez avant avec votre chirurgien de vos envies de grossesse et d’allaitement, et au vu de votre diagnostic clinique, le praticien pourrait vous conseiller de retarder cette opération.

Réduction mammaire

Quant à la réduction mammaire, elle a un impact sur la taille de la glande lactifère et peut influer sur la quantité de lait. Attention donc.

Ce n’est donc pas une opération anodine, même si elle est devenue commune. Bien préparée, elle peut néanmoins vous aider à retrouver confiance en vous. Nous vous laissons juge…

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.