Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
5 septembre 2017 - 11:59

Rachat de cabinet dentaire : quelles sont les étapes ?

Article commandité

Vous souhaitez vous lancer en affaires et pratiquer vos talents de gestionnaire avec le rachat d'un cabinet dentaire ? Suivez le guide !

Pourquoi racheter un cabinet dentaire ?

En quoi est-ce une bonne idée ? Le taux de profit des services dentaires se situe entre 20 % et 35 %, ce qui est assez élevé. Avec des investissements technologiques en plus vous serez plus proche des 20 %, mais pourrez attirer de grands spécialistes et bâtir une excellente publicité. Votre image de marque en sera rehaussée. La clientèle apprécie les dernières technologies et l'image d'un cabinet dentaire moderne rassurant.

Ensuite, les nouveaux patients ont une vraie valeur qui se calcule avec l'aide de votre comptable. Vous appellerez cette opération essentielle « la valeur à vie des patients ». Ce concept marketing vise à évaluer l’ensemble des profits qui seront générés par un nouveau client au cours de sa vie.

Comment procéder ?

Si vous vous sentez prêt à maîtriser l'art du management en cabinet dentaire, vous devez vous demander par où commencer.

Un premier conseil sera de choisir l’équipe d’experts qui vous guidera dans votre rachat de cabinet dentaire. En effet, la décision n'est pas à prendre à la légère, car votre endettement est à la hauteur de l'investissement. Votre rentabilité doit être éprouvée sur le long terme.

Vous allez bien entendu commencer vos démarches par une analyse de marché et un plan d'affaires rigoureux tout en bénéficiant de précieux conseils entre l'offre et le contrat d'achat.

Le marché de la dentisterie au Québec

On apprenait l'an dernier que « les Québécois ont beau payer les tarifs les plus élevés et supérieurs à ceux recommandés par l’Ordre des dentistes, ils ont la pire dentition du pays, via un article de presse qui a fait grand bruit. Autant dire qu'il y a beaucoup à faire !

Votre analyse de marché tiendra certainement compte de ce paramètre. Votre plan d'affaires aussi, car 56 % des Québécois visitent un professionnel de la santé dentaire, contre 71 % des Canadiens, selon l'Ordre des hygiénistes dentaires du Québec.

Se poser les bonnes questions

Enfin, dans un intéressant rapport de séminaire ayant eu lieu en mai 2016 lors des Journées dentaires internationales du Québec, apparaît entre autres une liste très utile des bonnes questions à se poser pour le rachat d'un cabinet dentaire :

  • Travailler en solo ou en association ?

  • Quel est l’horaire idéal ?

  • Dentistes à pourcentage ?

  • Grande pratique vs petite pratique ?

  • Région urbaine ou rurale ?

  • Pratique généraliste pure ou comportant des actes spécialisés ?

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.