Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
5 septembre 2017 - 13:16

La maladie de Lyme chez le chien : ce qu'il faut savoir

Article commandité

Votre compagnon à quatre pattes est amorphe, il n’a plus envie de jouer, voire même il se met à boiter? Il est peut-être atteint de la maladie de Lyme, et il va dans ce cas falloir agir rapidement, sous peine de complications. Découvrons ensemble l’essentiel à savoir pour se prémunir et bien réagir.

La maladie de Lyme, qu’est-ce que c’est ?

Cette maladie, également connue sous le nom de borréliose, est de plus en plus fréquente au Québec, et peut toucher aussi bien les animaux que les humains. Elle est causée par une bactérie contenue dans la salive de certaines tiques infectées, une seule espèce pour être précis. On la trouve en milieu forestier, cachée sous des feuilles, souvent assez près du sol. Lorsque vous passez à proximité d’une tique, celle-ci peut s’accrocher sur vous, a fortiori sur votre chien, puis rentrer sa tête sous la peau pour se nourrir de sang. C’est à ce moment-là que peut se produire l’infection.

De par leurs habitudes de déplacements, les chiens sont des animaux particulièrement touchés par les tiques.

La maladie de Lyme n’est pas contagieuse, elle ne peut être transmise que par une tique. Côtoyer votre chien malade n’est donc pas un problème pour vous.

La prévention avant tout.

  • Vacciner, protéger.

Il est essentiel de faire vacciner son chiot contre les principales maladies du chien, votre vétérinaire saura vous conseiller sur l’utilité de le vacciner contre la maladie de Lyme, en fonction de vos habitudes et de votre région géographique.

Les zones les plus touchées sont en effet le nord de l’Estrie, la Montérégie et la région Mauricie et Centre-du-Québec.

Vous pouvez aussi administrer à votre chien un produit préventif anti-tiques, mais qui n’est pas toujours efficace à 100%.

  • Choisir vos coins de ballade

Optez pour des endroits sans herbes hautes, par exemple des sentiers forestiers bien dégagés, et si vous entrez dans une zone plus sauvage, tenez votre chien en laisse.

  • Contrôler votre chien

Au retour, prenez le temps d’observer attentivement le pelage de votre animal, afin de déceler la présence éventuelle de tique ; insistez sur les zones camouflées, derrière les oreilles, intérieur des cuisses, endroits de prédilection pour les tiques. Si vous décelez une tique, enlevez-la immédiatement, afin de réduire le risque de transmission.

Faites-le, sans utiliser d’alcool, grâce à une pince fine, ou encore mieux avec une pince spéciale tique vendue en pharmacie ou chez votre vétérinaire. Au plus près de la peau, attrapez la tique et tirez doucement pour éviter que la tête reste coincée sous la peau et ne complique le problème.

Pour transmettre la maladie, la tique doit rester sur le chien de 48h à 72h, un contrôle immédiat de votre chien après chaque ballade diminue donc très fortement le risque de contracter la maladie de Lyme.

Comment soigner votre chien malade ?

Si malgré vos précautions, votre chien est atteint, le plus difficile sera d’abord d’établir le diagnostic, car les symptômes restent assez communs. Fièvres, perte d’énergie, perte d’appétit, douleurs articulaires, enflures… sont autant de signes de cette maladie, comme d’autres. Le diagnostic pourra seulement être établi par votre vétérinaire qui prescrira alors des antibiotiques. Pensez bien à garder votre chien au repos et au chaud. Les symptômes diminueront au bout de quelques jours, mais votre chien conservera toujours cette bactérie en lui, et sera sujet à des crises d’arthrite régulièrement.

L’essentiel est donc bien la prévention pour cette maladie fortement médiatisée. Mais n’oublions pas que les cas restent rares. Seulement 10% des tiques portent la maladie et, même infecté, votre chien ne développera pas nécessairement de symptômes. Gardez en tête quelques précautions élémentaires, et continuez sereinement à prendre l’air en forêt avec votre animal de compagnie. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.