Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
1 novembre 2017 - 11:15 | Mis à jour : 13:11

Campagne de financement pour sept travailleurs immigrants sinistrés à St-Benoît

Par Amélie Carrier, Journaliste

Twitter Amélie Carrier

En réaction à un incendie qui a détruit une maison logeant sept travailleurs immigrants à Saint-Benoît-Labre lors du vendredi 27 octobre dernier, le Carrefour jeunesse-emploi (CJE) de Beauce-Sud a procédé ce matin au lancement d’une campagne de financement afin de venir en aide à ces sinistrés.  

Sept travailleurs immigrants dans la trentaine, soit six Tunisiens et un Marocain, habitaient ensemble dans une maison de Saint-Benoît-Labre.

La demeure de ceux qui sont actuellement employés pour les entreprises Structure SBL et Acier d'Armature de Beauce à Saint-Benoît a été déclarée comme étant une perte totale suite à l'incendie qui y a sévit vendredi dernier.

Les travailleurs immigrants ont été pris en charge par la Croix-Rouge pendant les trois jours suivant l'incident et sont présentement logés dans un hôtel de Saint-Georges. L'organisme humanitaire a remis aux sinistrés un montant de 200 $ pour subvenir à leurs besoins de première nécessité. C'est actuellement les entreprises pour lesquelles ils sont à l'emploi qui prennent en charge les frais d'hébergement depuis hier. 

Chantal Doyon, présidente de la Table de concertation en immigration Beauce-Sartigan, a tenu à préciser aux médias régionaux ce matin, lors d'un point de presse, que les sept travailleurs ont été relocalisés dans deux logements, trois dans un et quatre dans l'autre, et qu'ils « repartent à zéro et ont donc besoin de tout en double, par exemple de la vaisselle et des meubles de salon et de cuisine. » 

Dons d'argent, de meubles et de vêtements

L'agente d'intégration et de sensibilisation en immigration au CJE de Beauce-Sud, Mélanie Grenier, a indiqué que 70 % des vêtements de ces travailleurs sont inutilisables suite à cet incendie.

« Ils se retrouvent sans biens matériels et ne bénéficient d'aucun soutien, car leurs familles et leurs proches se trouvent dans leur pays d'origine. La Beauce devient donc leur famille, leur communauté », a-t-elle mentionné.

Certains documents tels que leurs papiers d'immigration, ont également été « abîmés sérieusement », en plus de leurs meubles qui sont également une perte totale.

Le CJE de Beauce-Sud en appelle donc à la population beauceronne, plus précisément aux résidents de Saint-Benoît et des environs, afin de faire des dons en argent, ou encore des dons de meubles et de vêtements pour les aider à se remettre sur pied.

« Ils sont venus en Beauce afin de refaire leur vie », explique l'attaché politique du député de Beauce-Sud, Jean-François Fecteau. « Après quelques mois, ils ont tout perdu », ajoute-t-il.

Les entreprises de la région sont également invitées à faire des collectes de dons à l'interne et à les soumettre au CJE par la suite.

Objectif de 10 000 $

L'objectif à atteindre est d'un montant de 10 000 $ et l'argent servira directement à l'achat de fournitures de maison ou de vêtements. L'éxcédant, s'il y a lieu, servira à créer un fonds d'urgence pour pallier à ce genre de situation dans le futur.

Les gens qui souhaitent faire un don en argent peuvent se rendre à la réception du Carrefour jeunesse-emploi de Beauce-Sud, à Saint-Georges et s'adresser à l'adjointe administrative Julie Lessard. Un reçu de charité sera remis aux personnes ayant effectué un don de plus de 20 $. 

Il est également possible de donner par le biais de la page de socio-financement « Soutien d'urgence pour les personnes immigrantes » créée pour l'occasion.

Ceux et celles qui souhaiteraient faire des dons de vêtements ou de meubles doivent communiquer avec le CJE de Beauce-Sud avant de se déplacer dans les locaux de l'organisme au 418-228-9610, afin de permettre aux intervenants du Carrefour jeunesse-emploi de coordonner le tout.

Pour obtenir plus d'informations sur cette campagne de financement, il suffit d'envoyer un courriel à l'adresse immigration@cjebeauce-sud.com

Rappelons que le CJE de Beauce-Sud accueille de 200 à 250 nouvelles personnes immigrantes à chaque année, bon an mal an.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.