Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
11 novembre 2017 - 17:10 | Mis à jour : 17:37

LE SAVIEZ-VOUS ? Saviez-vous pourquoi le coquelicot symbolise le Jour du Souvenir ?

Par Stéphane Quintin, Journaliste

Alors que la commémoration pour le Jour du Souvenir s'est tenue ce samedi 11 novembre à Saint-Georges, marquant ainsi la date d'anniversaire de l'armistice ayant mis fin à la Première Guerre mondiale, le 11 novembre 1918, connaissez-vous l'origine du coquelicot, traditionnellement porté en boutonnière à l'approche de ces célébrations ? 

À lire également : Près de 200 personnes rendent hommage aux militaires disparus à St-Georges

Si le bleuet a pendant longtemps représenté, en France, le sacrifice des soldats disparus de la Première Guerre mondiale, dans les pays du Commonwealth, c'est le coquelicot qui sert d'emblème à l'occasion de la commémoration de l'armistice de 1918. 

Le choix de cette fleur est dû à un poème de guerre rédigé par le lieutenant-colonel canadien John McCrae en 1915, à l'occasion de la bataille d'Ypres, dans la région des Flandres, au cours de laquelle l'une des premières attaques chimiques a été lancée par l'armée allemande. 

Les dégâts causés par les bombardements dans la région avaient engendré, durant le conflit, une augmentation de la teneur en calcaire du sol, à tel point que le coquelicot était devenu l'une des rares fleurs capables de survivre dans cet environnement ravagé. 

« Dans les champs de Flandres, les coquelicots fleurissent » (« In Flanders fields the poppies grow »). Ainsi débute le court poème rédigé par l'Ontarien John McCrae, dont l'oeuvre a été récupérée par la propagande de l'époque pour justifier l'effort de guerre, et dont l'emblème du coquelicot a été adopté par la Légion royale canadienne dans les années 1920. 

À noter que la devise des Canadiens de Montréal, « Nos bras meurtris vous tendent le flambeau, à vous toujours de le porter bien haut », est directement inspirée par certaines strophes de ce poème écrit durant la Première Guerre mondiale. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.