Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
21 novembre 2017 - 04:00

Mieux s’unir pour vaincre le stress et l’anxiété chez les parents et les enfants

Par Alex Drouin, Journaliste

Dans le cadre de la Gande semaine des tout-petits, plusieurs partenaires de Chaudière-Appalaches ont tenu des ateliers pratiques portant sur le stress, l’anxiété et la pression sociale chez les parents et les enfants de 0 à 12 ans.

Les résultats d’une enquête réalisée auprès de 15 000 parents d’enfants de 0 à 5 ans au Québec, dont 943 de la région, révèlent des données préoccupantes. Parmi les réponses du sondage, 18 % des parents de notre région disent ressentir un stress parental élevé, 22 % affirment se mettre beaucoup trop de pression concernant la façon dont ils s’occupent de leurs enfants.

Ces statistiques représentent des proportions supérieures à la moyenne québécoise.

« Nous sommes plusieurs partenaires à mettre l’épaule à la roue pour que les familles et les tout-petits vivent et grandissent dans des milieux de vie sains et bienveillants. En unissant nos forces, nos connaissances et nos expériences respectives, nous pourrons assurer un soutien adapté aux enfants aux parents de notre région », a indiqué le directeur de santé publique du CISSS de Chaudière-Appalaches, Dr Philippe Lessard.

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches, le Ministre de la Famille, Avenir d'enfants, les Partenaires pour la réussite éducative en Chaudière-Appalaches ainsi que le Regroupement des organismes communautaires Famille ont pris part à ces ateliers du 19 au 25 novembre.

Ils ont été 240 participants issus des milieux de la petite enfance, du réseau scolaire, de la santé et des services sociaux et du milieu communautaire.

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.