Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
28 novembre 2017 - 14:19

Les paramédicaux de la TASBI reviennent déçus de la rencontre avec le député de Mégantic

Par Alex Drouin, Journaliste

Hier (27 novembre), le président du syndicat des paramédicaux de Beauce et de l’Estrie ainsi que plusieurs membres, ont rencontré le député de Mégantic, Ghislain Bolduc. Une rencontre qui n’a pas donné les résultats espérés.

Sans contrat de travail depuis plus de 950 jours, ce n’était pas la première fois que le syndicat rencontrait des personnes politiques de la région et des alentours. Au cours des derniers mois, il a rencontré l’attaché politique de la ministre responsable de la région de la Chaudière-Appalaches, Dominique Vien, François Paradis (député de Lévis), André Spénard (député de Beauce-Nord) et Paul Busque (député de Beauce-Sud).

« On est surpris que M. Bolduc ne soit pas plus au courant de l’état de la négociation et de la problématique », a dit amèrement le président de la TASBI, Christian Duperron.  

En revanche, le député avait tout de même déposé une pétition réalisée en mai 2016 pour l’abolition des horaires de faction.

Pas au courant de tout

En septembre dernier, M. Duperron avait reçu un courriel – ainsi que plusieurs autres personnes en lien avec ce conflit – d’une personne mandatée par le Conseil du trésor afin de régler cet épineux conflit. Douze heures après l’envoi dudit courriel, cette personne se retirait du dossier.

« M. Bolduc ne savait pas que le Conseil du trésor s’en était mêlé », a reproché le président du syndicat lors de son entretien téléphonique d'aujourd’hui avec EnBeauce.com

La veille, il avait déclaré « qu’un député est, par définition, le représentant d’une communauté, d’une population. La meilleure façon de faire comprendre nos revendications est de bien les expliquer à ceux qui doivent savoir. Nous voulons que M. Bolduc puisse avoir l’ensemble des informations et comprendre notre point de vue ».

La convention collective des paramédicaux n’a pas été renouvelée depuis le 31 mars 2015 et en plus de l’horaire de faction, le régime de retraite est également un dossier, dont les principaux acteurs ne s’entendent pas.

Avec la période des Fêtes qui arrive, M. Duperrron a mentionné qu’il doutait que le conflit ne se règle sous peu. « Ça risque de s’éterniser encore longtemps », croit-il.

Rassurons la population

En terminant l’entrevue, il a assuré que les services n’étaient pas affectés. «Lorsque les gens vont appeler pour une ambulance, elle va arriver et la population continue d’avoir les mêmes soins qu’à l’habitude. »

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.