Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
6 décembre 2017 - 11:04 | Mis à jour : 13:23

Inauguration du nouveau local du comptoir d'aide alimentaire OASIS à Saint-Jules

Par Stéphane Quintin, Journaliste

Le mardi 5 décembre, dans l'après-midi, le Club Parentaide a procédé à l'inauguration du nouveau local de son comptoir d'aide alimentaire OASIS au centre multifonctionnel Saint-Jules. Desservant la population de quatre municipalités de la MRC Robert-Cliche, en plus de la mairesse de Saint-Jules, les maires de Tring-Jonction, Saint-Frédéric et Saint-Séverin étaient présents à l'inauguration pour souligner l'importance de ces nouvelles infrastructures. 

Comprise dans les différentes phases de travaux effectuées à Saint-Jules suite à l'installation du Village Aventuria, la rénovation complète de ce local du comptoir d'aide alimentaire OASIS devait répondre à l'augmentation du nombre de familles tombées dans la précarité alimentaire. L'objectif était ainsi de mieux adapter cette salle, servant à la remise des paniers alimentaires, aux besoins grandissants dans le domaine, mais aussi de rendre hommage à la trentaine de bénévoles impliqués au Club Parentaide Beauce-Centre. 

Rappelons que ce sont près de trente familles qui reçoivent, deux vendredis par mois, un panier d'aide alimentaire pour les aider à combler leurs besoins de base. Depuis l'ouverture du comptoir d'aide alimentaire OASIS fin 2012, accrédité par Moisson Beauce, son ancrage dans la région s'est de plus en plus développé, d'où le besoin d'offrir un meilleur service aux bénéficiaires ainsi qu'un lieu plus chaleureux et fonctionnel pour les bénévoles. 

« Le Club Parentaide est bien fier de ce service de première ligne qui fait une différence concrète et significative pour les gens dans le besoin », a déclaré le directeur de l'organisme Éric Poulin. 

Il s'agit, selon lui, d'une « première porte d'entrée pour recevoir de l'aide lorsqu'une famille ou un individu vit une situation de vulnérabilité ». À noter le soutien financier, à hauteur de 50 000 $, de la Caisse Desjardins de Beauce-Centre ainsi que celui de l'Oeuvre Saint-Édouard et de la Corporation du Petit Séminaire de Saint-Georges, représenté lors de la conférence de presse par l'abbé Laval Bolduc. 

Quatre municipalités associées dans le projet

Le comptoir d'aide desservant la population de quatre municipalités de la MRC Robert-Cliche ainsi que d'autres personnes référées par le CISSS, la mairesse de Saint-Jules était aussi présente à l'évènement, aux côtés des maires de Saint-Séverin, Saint-Frédéric et Tring-Jonction. Les quatre invités n'ont pas manqué de souligner l'importance de travailler ensemble pour venir en aide à la population dans le besoin. 

« Le projet a permis de renforcer les liens entre nos municipalités. On forme une belle famille », a mentionné la mairesse de Saint-Jules Ghislaine Doyon. 

Quant au nouveau maire de Saint-Frédéric, Martin Nadeau, il n'a pas manqué de saluer la qualité des résultats issus d'un travail collectif. « On va beaucoup plus loin quand on est ensemble. On est beaucoup plus forts », a-t-il déclaré en soulignant à quel point, dans les dernières années, davantage de familles se sont trouvées très proches de la misère malgré les aides sociales. 

« Quand quelqu'un n'a plus la capacité de manger tous les jours, c'est qu'on a un problème dans notre société », a rappelé le maire de Saint-Frédéric en insistant sur l'importance de ce service de sécurité alimentaire. 

Même constat pour les maires Mario Groleau, de Tring-Jonction, et Jean-Paul Cloutier, de Saint-Séverin, qui se sont félicités d'être impliqués dans ce projet de partage permettant de venir en aide aux plus démunis. 

À noter que l'activité de financement du Club Parentaide, sous forme d'une dégustation de vins et fromages, se tiendra le vendredi 23 mars 2018 à 18h, dans ses locaux de Saint-Jules, sous la présidence d'honneur de M. Laval Bolduc. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.