Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
22 mars 2018 - 09:31 | Mis à jour : 10:34

Atteint de leucémie, Alexandre Bureau mène le combat le plus important de sa vie

Par Alex Drouin, Journaliste

Alexandre Bureau a 12 ans et est atteint de leucémie.

Cela fait maintenant 33 jours qu’Alexandre, natif de Saint-Éphrem, est au Centre hospitalier de l’Université Laval (CHUL) à Québec. Il vient de terminer son premier traitement de chimiothérapie et devrait en avoir trois autres pour remporter le combat de sa vie.

Avant de recevoir le diagnostic de la leucémie aigüe myéloblastique – une des formes les plus sévères – il avait attrapé la gastro et peu de temps après, l’influenza.

Affaibli par tout ce qui lui arrive, il aimerait bien traverser la rue de l’hôpital, car à quelques mètres de là, se trouve un Toys « R » Us à Laurier Québec.

« C’est trop dangereux pour les microbes », a raconté son père, Frédérick, qui a bien voulu raconter l’histoire de son fils, l’unique enfant qu’il a eu avec sa conjointe, Stéphanie.

La famille a pu se rendre au Chocolats Favoris il y a quelques jours pour déguster une crème glacée puisqu’il y avait moins de monde dans la petite bâtisse de la crémière.

Ce fut l’un des rares moments loin de sa chambre d’hôpital.

Les parents, qui ont cessé de travailler pour s’occuper de leur fils, se relayent à tour de rôle pour être près de lui.

« Alexandre dit qu’il va guérir parce que c’est ce que les docteurs lui ont dit », a confié le père.

« Ça m’impressionne de le voir aller et j’ai découvert une force incroyable en mon garçon », a-t-il dit avec fierté.

Des moments plus sombres

Lorsqu’ils sont avec leur enfant, le père et la mère gardent le moral pour le bien de celui-ci. Or, c’est une histoire différente quand l’un des deux se retrouve seul à la maison.

« On ne veut pas y penser, mais ça reste toujours dans la tête, a-t-il laissé entendre. Lorsqu’on entend le mot cancer, on pense à la mort. »

Lorsqu’ils ont appris la triste nouvelle, le père a voulu connaître les chances de survie de son enfant. Mentionnant que c’était du cas par cas, il a préféré ne pas en parler davantage.

« C’est une véritable claque dans la face de recevoir une telle nouvelle et on ne l’a pas réalisé tout de suite, a-t-il dit. On ne souhaite pas ça à personne. »

Les prochains jours seront déterminants pour Alexandre qui saura si son premier traitement de chimiothérapie a fonctionné.

S’il fait les trois autres traitements intensifs de chimiothérapie et que tout se passe bien, le jeune homme sera en rémission. « On aura vaincu le cancer », a souhaité le père.

Des paroles réconfortantes

Depuis plus d’un mois que la famille d’Alexandre est à l’hôpital et le père a raconté avec émotion une conversation qu’il a eue avec une personne qui s’y trouvait.

« Je ne sais pas si c’était un infirmier, mais peu importe, il travaillait à notre étage. Il a entendu une de mes conversations téléphoniques et il a compris ce qu’avait mon fils. Il est ensuite venu nous parler et nous a raconté que sa petite fille avait eu quelque chose de similaire. Aujourd’hui elle a 13 ou 14 ans et est en pleine santé. Ce qu’il a raconté était comme une fleur. »

Merci la communauté

Lorsque les gens de Saint-Éphrem ont appris la nouvelle du petit Alexandre, plusieurs personnes se sont mobilisées pour aider la famille.

« Il y a eu beaucoup de solidarité et c’est beau de voir ça », a mentionné le père qui cherchait ses mots afin de remercier toutes les personnes qui aident sa famille à passer à travers cette épreuve.

Des collègues ont également créé une campagne GoFundMe « Tous ensemble pour Alexandre ». Une somme de 13 000 $ a été récoltée au moment d’écrire ces lignes pour aider la famille.

 

 

 

 

 

Vous avez un scoop
Vous connaissez des personnes de la Beauce qui sont inspirantes et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous par courriel à l’adresse communiques@enbeauce.com afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.