Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
27 mars 2018 - 15:54 | Mis à jour : 16:11

Michel Roy invite les hommes au mensuel café-discussion de Partage au masculin

Par Mickael Couillerot, Journaliste

Faut-il crinquer ses enfants contre son ex ? Bien plus qu’une question, ce sujet amène bien souvent à une tourmente conflictuelle aupère des hommes.

À lire également :

Bien souvent, il arrive qu’un parent, ou les deux, se servent des enfants pour « monnayer » les ententes de garde ou d’accès. Dans le pire des cas, un parent peut aller jusqu’à « crinquer » l’enfant contre son ex, au point où le petit ne veut plus voir ce parent. Cette mauvaise idée – qui vise à faire mal à l’ex – touche avant tout l’enfant, déchirant ainsi son cœur dans un conflit de loyauté insurmontable.

Sous le titre « Dictature affective », un documentaire de Karina Marceau, sorti en 2012, traite de ce sujet méconnu autant que dramatique. Les mots qui suivent sont les siens : « Il n’y a aucun doute : même si un papa ou une maman a toutes les raisons du monde d’en vouloir à l’autre, le parent qui n’encourage pas le maintien du lien avec l’autre parent hypothèque le développement de son enfant ».

Pour discuter de ce sujet et partager vos expériences, un café discussion de Partage au masculin à Saint-Georges se tiendra le jeudi 12 avril à compter de 19 h, au local de l’organisme. 

Cette discussion sera animée par Michel Roy, qui aura à cœur d’échanger avec tous les hommes dans une atmosphère cordiale, en toute confidentialité. 

 

Vous avez un scoop
Vous connaissez des personnes de la Beauce qui sont inspirantes et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous par courriel à l’adresse communiques@enbeauce.com afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.