Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
8 mars 2013 - 09:07

Clémence Pomerleau : pionnière dans son métier

Julio Trepanier

Par Julio Trepanier, Journaliste multimédia

Twitter Julio Trepanier
Chargement du vidéo

Voir la galerie de photos

Le 8 mars est la « Journée internationale des femmes ». De nombreuses célébrations ont lieu à travers le monde pour non seulement célébrer les femmes, mais aussi la paix et les droits de la personne. Il s’agit également d’une occasion de souligner leurs victoires, leurs combats et leurs acquis. Dans le cadre de cette journée thématique, EnBeauce.com a rencontré Clémence Pomerleau, directrice adjointe et première femme enquêteuse au Service de police de Sainte-Marie.

Certaines femmes choisissent d’exercer des métiers traditionnellement occupés par des hommes et s’y démarquent. C’est ce que fait Mme Pomerleau depuis plus de 30 ans. « Quand je suis entrée au Service de police de Sainte-Marie (au début des années 1980), c’était tout nouveau de voir une femme œuvrer dans un Service de police », souligne Mme Pomerleau.

Au fil du temps, l’Hénédinoise a su faire sa place. Elle a d’abord été embauchée à titre de patrouilleur alors qu’à cette époque, elles étaient très peu à pratiquer le métier. Dans les années 1990, un poste d’enquêteur s’est ouvert à Sainte-Marie. Mme Pomerleau a alors décroché l’emploi convoité. Elle devenait alors la première femme enquêteuse de la municipalité. Elle a exercé ce métier jusqu’en 2012 où elle a été nommée directrice adjointe au Service de police.

Mme Pomerleau ne considère pas que le fait d’être une femme dans un milieu d’hommes ait nui à son intégration. « Au fil du temps, tu crées un climat de confiance avec tes collègues parce qu’ils voient que tu es capable de faire ton travail », lance-t-elle.

L’important, selon la directrice adjointe au Service de police de Sainte-Marie, c’est d’aller au bout de ses rêves. « Si une femme veut s’investir dans sa passion, qu’elle aille jusqu’au bout. Moi, mon métier m’a passionné et me passionne toujours. Cette année, ça va faire 33 ans que j’exerce ce métier » conclut-elle.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.