Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
10 juillet 2013 - 21:03 | Mis à jour : 11 juillet 2013 - 04:15

Sainte-Marie mobilise ses ressources afin de remédier à la problématique de l’eau potable

Julio Trepanier

Par Julio Trepanier, Journaliste multimédia

Twitter Julio Trepanier
Chargement du vidéo

Voir la galerie de photos

Les restrictions émises ce dimanche quant à la consommation d’eau potable sont toujours en vigueur à Sainte-Marie, et ce, pour une durée indéterminée. Pendant ce temps, les services publics ne chôment pas puisqu’ils ont été mobilisés afin de contrer le problème d’approvisionnement en eau.

Tous les jours, le Service de police de Sainte-Marie circule dans les rues de la ville afin de sensibiliser la population quant à la consommation en eau potable. Une personne qui contrevient aux mesures d’urgence annoncées récemment est d’abord rencontrée puis reçoit un avertissement. S’il y a récidive, des amendes variant de 100 $ à 500 $ seront émises, affirme le policier Tommy Lachance.

Pendant ce temps, le Service des travaux publics s’affaire à réactiver l’ancienne usine d’eau potable à Saints-Anges. Si les employés de la Ville y parviennent, la municipalité pourra avoir accès à près de 800 000 gallons d’eau.

Ententes intermunicipales

Des municipalités avoisinantes font également leur part pour venir en aide à Sainte-Marie. En effet, celles-ci ont prêté du personnel et des camions-citernes afin de maintenir à flot le bassin d’eau potable situé derrière l’usine de filtration. La ressource en provenance de la rivière Chassé, agencée au pompage de la rivière Carter, permet de subvenir à 70 % du besoin en eau de la population.

Pour plus d’informations concernant les restrictions liées à la consommation d’eau potable à Sainte-Marie, consultez l’avis de la municipalité en cliquant ici.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.