Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
8 août 2014 - 20:45 | Mis à jour : 21:02

La vague du Flyboard atteint la Beauce

Julio Trepanier

Par Julio Trepanier, Journaliste multimédia

Twitter Julio Trepanier
Chargement du vidéo

Voir la galerie de photos

Les amateurs de sensations fortes et de sports aquatiques de la région pourront dorénavant s’adonner au Flyboard. Acquis en 2013 par Johanne Giguère et son frère Stéphane Giguère, propriétaire de Beauce Émondage, l’appareil permet de propulser et de maintenir un individu à plusieurs pieds dans les airs par la puissance d’un jet d’eau.

Le Flyboard est dispositif étrange qui semble à première vue sorti d’un film de science-fiction. Toutefois, le processus de fonctionnement est simple; le jet de renvoi de la motomarine est redirigé dans un boyau attaché à une plateforme, sur laquelle sont fixées les bottes du surfeur. Une veste de flottaison permet à ce dernier de demeurer à la surface de l’eau. Au départ, les participants sont propulsés à une dizaine de pieds dans les airs. Puis, lorsque ceux-ci se sentent plus à l’aise, il est possible d’atteindre les 50 pieds. La limite de poids étant fixée à 300 livres, ce sport nautique qui n’en est qu’à ses débuts est accessible à quiconque veut l’essayer, peu importe l’âge. « Mon père a 70 ans et il réussit à en faire, donc le défi est lancé », affirme à la blague le copropriétaire.

Créé en 2011 par le Français Franky Zapata, le Flyboard est en train de se tailler une place sur le marché international. Adopté par les amateurs de sports extrêmes, l’appareil s’est fait rapidement connaître grâce au Web. Une simple recherche sur Google permet d’avoir accès à bon nombre de photos et vidéos. La vague a également touché Montréal et Québec où il est possible d’y pratiquer le sport depuis quelque temps déjà.

Certes, cette activité a un coût. Pour 200 $ de l’heure, il est possible d’essayer le Flyboard sur le Lac Poulin ou sur une autre surface d’eau jugée adéquate. L’idéal, selon Stéphane Giguère, est de former un groupe de trois personnes et plus. Faire du Flyboard ne nécessite pas une excellente condition physique. Toutefois, la durée de l’activité est quant à elle influencée par l’endurance du surfeur. M.Giguère soutient qu’après 20 minutes, une personne en forme commence à ressentir une fatigue musculaire. Voilà pourquoi il conseille de former un groupe d’au minimum trois personnes.

Pour rejoindre Stéphane ou Johanne Giguère afin de tenter l’expérience du Flyboard, communiquez au 418 222-2224 ou au 418 222-9947.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.