Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
13 avril 2016 - 15:27

Lutte professionnelle : Des Hardcores Ninjas qui ont du sang beauceron

Gabriel Gignac

Par Gabriel Gignac, Journaliste

Twitter Gabriel Gignac

Le style hardcore qui a notamment été popularisé à l'époque par la défunte Extreme Wrestling Championship (ECW) a inspiré plusieurs lutteurs professionnels dont les frères Jean et Martin Couture, mieux connu sous les noms des Hardcores Ninjas un et deux.

Martin Couture, connu comme le numéro deux de cette équipe ou sous le nom de Evil Ninja, a accepté de raconter le parcours des deux athlètes qui combattront le 23 avril prochain à La Guadeloupe lors du gala de la FLQ Théâtre Extrême : La Conquête.

Des Ninjas à la vie à la mort

Les deux athlètes, dont les parents et la famille sont originaires de la Beauce, n'étaient pas destinés à devenir des lutteurs professionnels. Les deux hommes écoutaient la lutte professionnelle depuis quelque temps déjà, mais jamais l'idée d'en faire une carrière ne leur était venue en tête. Les deux frères étaient des hockeyeurs, Martin, qui est le plus jeune, était le meilleur des deux évoluant dans le niveau AA pendant la majeure partie de sa carrière. Un beau jour, la voisine a porté plainte à la police, car les frères Couture jouaient au hockey dans la rue et ceux-ci ont dû mettre fin à leur histoire d'amour avec le hockey dans la rue. « On devait trouver autre chose pour s'amuser. On a commencé à faire de la lutte dans la cour arrière pour s'amuser. On jouait à la lutte et plus le temps avançait, plus on tentait de rendre ça plus gros à notre façon en créant des décors, un petit ring. On ne se faisait pas mal, on s'amusait. J'avais pour idole Shawn Michaels », avoue-t-il.

Les deux sportifs n'avaient pas de cours et sont rentrés par la porte de derrière dans le monde du catch. Les Couture ont connu de vrais lutteurs qui s'entraînaient sérieusement dans ce sport et ceux-ci ont invité les deux frères à contribuer à un spectacle en étant soit un arbitre ou un faire-valoir au bénéfice du spectacle. « Nous avons accepté de le faire. C'était un peu tout croche notre affaire au début, mais nous avons appris beaucoup en côtoyant les autres et nous prenions beaucoup de notes sur cet art. En même temps, on regardait beaucoup la ECW et nous étions attirés par le style hardcore. Nous avons décidé de suivre le style des gars comme Sabu, Rob Vam Dam et les autres. Nous avions besoin d'apprendre encore, mais je crois que le style hardcore, tu dois l'avoir en toi et nous deux, nous l'avions en nous », affirme Martin Couture.

Comment sont nés les personnages des Ninjas ? « Le personnage du Ninja a été donné à mon frère Jean au départ pour rire. Le personnage a pris du sérieux avec le temps et j'ai rejoint mon frère. Nous avons lutté en équipe, un contre l'autre. Nous donnons toujours un spectacle spécial, car nous sommes des frères et nous avons une chimie extraordinaire dans le ring. Nos attaques à deux sont vraiment intéressantes quand nous luttons en équipe », déclare le lutteur qui a partagé le ring avec plusieurs grands lutteurs tels que Sami Zayn et Kevin Owens.

Les deux hommes ont remporté plusieurs titres par équipe dans leur carrière et ont combattu notamment aux États-Unis pour la Combat Zone Wrestling (CZW) et sont renommés à la International Wrestling Syndicate (IWS) à Montréal. Les deux hommes ont fait de nombreux combats impliquant des tables en feu, des barbelés, des chaises, des poubelles, des néons et de la vitre. « Aujourd'hui on a lâché les accessoires qui coupent et nous nous rapprochons plus de ce que les gens peuvent voir à la World Wrestling Entertainment (WWE). Nous nous sommes assagis un petit peu, mais nous restons encore très hardcore », souligne le Hardcore Ninja numéro deux.

La Beauce : Un beau marché

Le Hardcore Ninja numéro deux a eu la chance de lutter une fois en Beauce, en novembre 2015 lors du gala de la FLQ Théâtre Extrême : La rédemption. « C'était spécial de combattre devant ma famille. Je connaissais déjà la région et j'ai été impressionné par l'engouement de la foule et la qualité du spectacle. La fédération propose quelque chose de différent où tous les amateurs trouveront leur compte. Les gens ne me connaissaient pas nécessairement lors de mon match contre Green Phantom et pourtant les gens m'ont appuyé rapidement. Quand j'ai su que la fédération effectuait un retour en Beauce, j'ai tout de suite demandé à revenir, car j'avais vraiment aimé mon expérience en Beauce », déclare le catcheur qui a démontré son talent hardcore lors de ce duel.

Finalement, comment l'homme voit-il son combat par équipe en compagnie de son frère ? « Je vous dirais simplement que nous ne voulez pas manqué ce duel. Nous venons ici avec notre sang beauceron pour l'emporter et on fera ce qu'il faut pour mériter la victoire », conclut-il.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.