Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
22 avril 2016 - 10:02

Arbitre au hockey : un métier de passion

Gabriel Gignac

Par Gabriel Gignac, Journaliste

Twitter Gabriel Gignac

Un des arbitres qui sera d'office à Saint-Georges lors de la Coupe Dodge, Frédéric Moreau, ne cache pas qu'il faut être passionné pour être un officiel dans le monde du hockey.

Celui-ci qui compte plus de dix ans d'expérience et plus de 1500 parties en tant qu'arbitre dans le hockey mineur, et ce, un peu partout au Québec affirme que les parents sont de plus en plus calmes dans les estrades. « Il peut en avoir un ou deux qui sont plus agressifs, mais ce n'est pas la majorité. Je crois que la sensibilisation a porté fruit et que les parents ont compris que c'est un jeu et que les enfants doivent s'amuser », affirme-t-il en ajoutant être chanceux de n'avoir jamais connu de moment de violence avec un parent ou un entraîneur. 

Quel conseil donnerait l'homme à des parents quant à leur comportement vis-à-vis les jeunes arbitres ? « Donnez-leur la chance de prendre de l'expérience et soyez tolérants. Les gens doivent se rappeler que s'il n'y a plus aucun arbitre, il n'y aura pas de match », dit-il. 

Selon lui, un jeune homme qui voudrait devenir arbitre trouvera son compte dans ce métier de passion en découvrant l'autre côté de la médaille.

La passion de l'homme pour son sport le pousse à poursuivre dans son métier qu'il dit affectionner, surtout au niveau du hockey mineur où les jeunes jouent pour l'amour du hockey. M. Moreau déclare qu'il a vécu son plus beau moment en carrière lorsqu'il a officié une rencontre au Centre Vidéotron de Québec pour la première fois en compagnie de son fils William.

La Coupe Dodge est présentement en cours au Centre sportif Lacroix-Dutil de Saint-Georges jusqu'à ce dimanche 24 avril.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.