Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
23 avril 2016 - 14:07

« Je suis un miraculé » — Alexandre Gauthier

Gabriel Gignac

Par Gabriel Gignac, Journaliste

Twitter Gabriel Gignac

L'ancien joueur du Cool FM, Alexandre Gauthier, ne cache pas qu'il se compte chanceux d'être en vie aujourd'hui à la suite de son accident de voiture qu'il a vécu le 26 février dernier. 

À la suite de l'accident, Gauthier a perdu environ quatre litres de sang, a subi de nombreuses blessures et a dû être opéré à quelques reprises. Il a passé une semaine dans le coma, deux semaines aux soins intensifs et a passé plusieurs semaines à l'hôpital. Ce dernier s'en sort très bien aujourd'hui avec un bras cassé et un important traumatisme crânien. « Quand j'ai vu les images de la voiture, je me suis dit que j'étais un miraculé. Les médecins croient que j'ai réussi à m'en sortir parce que j'étais en bonne condition physique et que j'étais jeune. Je crois que la chance a été également un facteur », souligne le sympathique combattant.

Il ajoute que s'il ne se rappelle aucunement l'accident, il n'a aucun problème de mémoire. Il se dit d'ailleurs béni de n'avoir aucune séquelle permanente. « Je n'ai pas eu besoin de chaise roulante ou de marchette et j'ai toute ma tête. Sérieusement, je me trouve chanceux, car j'aurais trouvé difficile d'élever un enfant avec un handicap ou que ma copine est à vivre avec moi et mes difficultés », avoue-t-il.

L'athlète a plusieurs anecdotes a raconté, sur son retour à la vie et la première concerne une bonne connaissance du joueur. Un ami d'Alexandre est venu le voir à l'hôpital pendant que celui-ci était dans le coma et lui a dit « arrête de niaiser Gauthier et montre-moi un signe » en lui tenant la main. « Il semble que j'ai bougé par la suite et qu'il soit parti en courant dans le corridor de l'hôpital pour dire à ma copine que j'allais m'en sortir », raconte l'ancien numéro 25 du Cool FM avec le sourire en ajoutant que lors de son réveil, il y avait une file de gens dans le corridor de l'hôpital qui était présent pour lui.

Toutefois, le moment de réveil préféré de Gauthier est lorsqu'il a pris son bébé pour la première fois. « J'ai senti que je respirais de nouveau. C'était un moment magique que j'ai vécu avec ma copine Karine. Je n'oublierai jamais ce que j'ai ressenti à ce moment », souligne le Jonquiérois avec émotion.

Le hockeyeur a été touché par l'amour que lui a donné la communauté des arts martiaux mixtes et celle de la Ligue nord-américaine de hockey (LNAH). Il souligne que jamais il n'aurait pu penser obtenir autant d'appuis de la part des joueurs, des équipes, des amateurs et de tout le monde impliqué dans le circuit Godin. « J'ai vraiment été touché de voir tout ça. Ma copine m'a fait un cahier spécial avec tous les articles sur mon accident et ma réadaptation, les mots d'amour des gens à mon égard et tout ce qui a été fait. J'ai été très émotif de voir comment j'avais un bon cercle autour de moi. Je suis choyé d'avoir pu compter autant d'appuis », affirme l'homme de 26 ans. Il prend d'ailleurs le temps de remercier les gens qui ont aidé financièrement sa famille pendant sa convalescence. « Je suis convaincu que je suis revenu plus vite sur pied grâce à vous tous », ajoute-t-il.

Alexandre Gauthier doit bien malgré lui annoncer sa retraite des sports de combat. « Je savais que la fin viendrait un jour, mais pas aussi vite. Je suis à l'aise avec ce que j'ai fait dans ma carrière et je n'ai aucun regret. Je vais continuer à m'entraîner sérieusement.  J’ai été honoré dimanche dernier par les Marquis de Jonquière et j'ai vécu de belles émotions alors que 3200 spectateurs ont scandé mon nom, soit un de mes plus beaux moments dans ma vie. Des gens que je ne connais pas m'ont arrêté dans l'aréna pour me dire qu'ils étaient heureux que je sois en vie.  C'était vraiment un beau moment de reconnaissance. Je suis prêt à passer à autre chose désormais », déclare-t-il.

Le sympathique gaillard voulait conclure l'entrevue avec un petit mot spécial. « Je profite de l'occasion pour remercier tout le monde qui de près ou de loin m'ont aidé ma famille et moi. Finalement, je tiens à remercier ma copine qui a dormi plusieurs jours sur une chaise en bois pour moi à l'hôpital et qui a dû s'occuper de notre fils seul pendant presque deux mois. Elle a été merveilleuse pour le petit et moi. Karine, mon amour, tu as été très forte et je me sens choyé de t'avoir dans ma vie. Je t'aime », conclut Gauthier.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.