Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
28 avril 2016 - 05:59

Lisa-Marie Breton-Lebreux jouera lors du Tournoi de hockey féminin de Saint-Georges

Gabriel Gignac

Par Gabriel Gignac, Journaliste

Twitter Gabriel Gignac

La Beauceronne Lisa-Marie Breton-Lebreux a confirmé à EnBeauce.com qu'elle enfilera les patins de nouveau lors du Tournoi de hockey féminin de Saint-Georges qui sera présenté au Centre sportif Lacroix-Dutil les 29 et 30 avril, ainsi que le 1er mai prochain.

L'athlète native de Saint-Zacharie sera de l'équipe des Tites-Tantes. Elle jouera du hockey cinq contre cinq pour la première fois depuis le tournoi de l'an dernier. Il faut dire que la sportive est à la retraite comme joueuse depuis un an, elle qui a passé la dernière saison derrière le banc en tant qu'entraîneuse adjointe de l'équipe des Canadiennes de Montréal dans la Ligue canadienne de hockey féminin (LCHF). « Je me suis entraîné fort dans le dernier mois en maintenant une moyenne de quatre à cinq présences au gym par semaine. J'ai hâte de jouer et bien entendu je viens pour avoir du plaisir et gagner », dit l'ancienne capitaine de la concession montréalaise.

Celle-ci sera également de passage pour donner une conférence en compagnie de Marie-Philip Poulin ce samedi 30 avril dès 13 h 30 au Centre sportif Lacroix-Dutil. Elle racontera sa vaste expérience dans le monde du hockey, que ce soit en tant que cofondatrice de la LCHF, de la création des Stars de Montréal, de sa carrière comme joueuse, de son implication avec les Canadiennes de Montréal où de son rôle d'entraîneuse. Les deux joueuses signeront des autographes après leurs allocutions.

Par ailleurs, l'ancienne numéro 26 est impressionnée par l'ampleur que prend le tournoi de hockey féminin de Saint-Georges. « L'an dernier, nous avons été accueillies en princesses. Cette année encore, l'organisation bat des records et les filles ont une belle vision du hockey féminin. C'est énorme ce qu'elles font pour la progression de notre sport. Moi au départ, j'étais seule et j'ai dû partir de la région pour jouer au hockey alors que les filles poussent fort pour conserver les joueuses dans la région. Le Tournoi a une vision d'avenir et je crois que ce championnat n'a pas fini de grossir », affirme-t-elle.

Une dernière année intense 

Breton-Lebreux n'a pas trouvé difficile de quitter la patinoire pour se retrouver derrière le banc. La pionnière du hockey féminin en Beauce souffrait beaucoup de fatigue physique l'an dernier et son nouveau défi lui a permis de garder son amour pour son sport et lui a donné un deuxième souffle. « J'ai joué 30 ans au hockey, dont 20 ans au niveau élite et j'ai eu des opérations aux genoux et des douleurs au bas du dos. J'avais besoin de cette pause du jeu. Mon défi en tant qu'entraîneuse a été inspirant pour moi et m'a amené des responsabilités sur l'avantage numérique et trouvé des façons de motiver les filles », mentionne-t-elle en ajoutant qu'elle sera de retour derrière le banc des Canadiennes l'an prochain.

Cette dernière souligne qu'elle a savouré l'honneur qu'elle a reçu de la LCHF le 11 mars dernier alors que le circuit lui a remis le prix d'action humanitaire. « Je me doutais qu'un jour je serais honorée, mais pas aussi rapidement. Le moment a été spécial pour moi alors que mes parents et ma copine étaient présents. J'ai été touchée par cette belle attention », avoue Lisa-Marie.

Celle-ci s'explique mal comme la saison de rêve de l'équipe montréalaise a pu tourner au cauchemar lors de la dernière partie de la saison. « Honnêtement, je cherche encore la réponse. Les joueuses s'étaient impliquées toute la saison et lors de la dernière partie rien ne fonctionnait. Je crois que le manque d'adversité dans les trois ou quatre matchs avant la finale nous a fait vraiment mal. Calgary de son côté a travaillé dur pour se rendre en finale et était chargée à bloc pour ce match. Je crois qu'on a pris ce match à la légère », déplore-t-elle.

Finalement au point de vue de l'assistance, l'effet Marie-Philip Poulin a donné un sérieux coup de main aux Canadiennes. « Son arrivée avec le Club et l'association avec les Canadiens de Montréal a donné beaucoup de publicité et la foule qui assiste aux parties a pratiquement doublé. Je crois que l'avenir du hockey féminin à Montréal et au Québec est entre bonnes mains », conclut Breton-Lebreux.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.