Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
29 avril 2016 - 14:40

Marie-Philip Poulin est fière du développement du hockey féminin en Beauce

Gabriel Gignac

Par Gabriel Gignac, Journaliste

Twitter Gabriel Gignac
Toutes les réactions 2

La hockeyeuse beaucevilloise Marie-Philip Poulin a hâte de donner sa conférence ce samedi en compagnie de Lisa-Marie Breton-Lebreux et est fière de voir le développement du hockey féminin en Beauce.

Celle-ci abordera, lors de son allocution qui commencera dès 13 h 30 dans le salon Comrie du Centre sportif Lacroix-Dutil, comment elle a réussi à monter les échelons dans le monde du hockey et comment celle-ci voit son avenir ainsi que celui de son sport. Poulin se rappelle encore de l'expérience fantastique qu'elle a vécue avec ses amies de l'équipe canadienne l'an dernier à Saint-Georges et se réjouit d'être associée de nouveau au Tournoi de hockey féminin. « Cet événement est spécial pour moi. Je suis heureuse de pouvoir redonner à ma Beauce et aux hockeyeuses de la région ainsi qu'aux organisatrices du championnat. Celles-ci font un travail colossal pour la cause du hockey féminin dans la région », affirme-t-elle.

Une saison remarquable qui finit en queue de poisson

L'arrivée de l'attaquante dans la Ligue canadienne de hockey féminin (LCHF) a été un bonus pour tout le monde, surtout pour les Canadiennes de Montréal.

La ligue a été beaucoup plus médiatisée que par le passé et l'assistance aux matchs locaux des Montréalaises a pratiquement doublé. Poulin a également eu impact immédiat sur la patinoire alors que la numéro 29 a tout raflée. Elle a notamment été choisie la joueuse la plus utile à son équipe (MVP) en plus d'obtenir le trophée Jayna Hefford remis à la joueuse qui a inscrit le plus grand nombre de buts dans la saison ainsi que le trophée Angela James remis à la meilleure pointeuse du circuit. Toutefois, les Canadiennes se sont inclinées en grande finale contre l'équipe de Calgary.

« J'ai adoré ma saison et l'appui des partisans de Montréal et du Québec. Toutefois, le dernier match me crève encore le cœur. Je cherche encore la réponse à savoir ce qui s'est passé, mais je crois que le manque d'adversité avant cette rencontre nous a fait mal », mentionne Poulin.

En finale lors des Championnats du monde de hockey féminin disputé en Colombie-Britannique, le Canada s'est incliné en grande finale contre les États-Unis. « Une autre défaite qui a fait très mal cette année, mais le hockey féminin est sorti gagnant, car plusieurs ont mentionné qu'il s'agissait du meilleur match de hockey féminin qu'ils avaient vu. Je crois que ça démontre que notre sport s'améliore et que la rapidité est là. J'aurais quand même souhaité un dénouement différent », souligne celle qui a agi comme capitaine de l'équipe canadienne lors de cet événement.

La sportive prendra l'été pour s'entraîner intensément avant de revenir en force avec les Canadiennes de Montréal cet automne. « Nous allons revenir fortes pour oublier la fin de la saison 2016 et aller chercher la Coupe Clarkson en 2017 », conclut Poulin.

Rappelons que le Tournoi de hockey féminin de Saint-Georges se déroule les 29 avril et 30 avril, ainsi que le 1er mai.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

2 réactionsCommentaire(s)
  • En effet, Montréal a marqué quelque chose comme 40 buts contre 5-6 dans leurs quatre dernieres parties avant la finale. Calgary a joué quatre fois parties très importantes et serrées contre Brampton avant la finale.

    Montreal avait eu le meilleur contre Calgary durant la saison mais c'était quand meme assez serré. L'ajout, en fin de saison, de deux joueuses telles Johnston et Mikkelson est bien suffisant pour faire basculer l'équilibre.

    Avant la finale d'Ottawa, j'avais souhaité que Caroline Ouellette soit de retour sur le premier trio et imposer aux autres trios une mission exclusivement défensive. Calgary disposait de trois dangereux trios mais pas aussi dangereux que le trio Bettez-Poulin-Ouellette.

    Michel Lauzon - 2016-05-01 02:56
  • Superbe photo!

    Michel Lauzon - 2016-05-15 07:21