Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
8 juin 2016 - 05:59

Valérie « Trouble » Létourneau a rechargé les batteries

Gabriel Gignac

Par Gabriel Gignac, Journaliste

Twitter Gabriel Gignac
Toutes les réactions 1

La combattante de l'Ultimate Fighting Championship (UFC), Valérie « Trouble » Létourneau, a rechargé les batteries et celle-ci promet tout un spectacle le 18 juin prochain lors de l’UFC Fight Night 89 à Ottawa face à Joanne Calderwood.

La Québécoise raconte qu'elle avait absolument besoin d'une pause après son combat contre la championne des poids pailles, Joanna Jedrzejczyk. « J'ai eu trois combats d'affilés, ce qui comprend trois camps d'entraînement avec pratiquement aucune pause et des coupes de poids intense. Mon corps avait besoin d'un temps d'arrêt. Cette pause m'a fait du bien physiquement et mentalement », souligne Létourneau.

Si cette dernière a perdu son dernier combat et qu'elle n'a pas réussie à devenir championne mondiale, Valérie constate malgré tout qu'elle a gagné énormément lors de cet affrontement. « Je crois que je peux seulement ressortir avec du positif de mon combat contre Jedrzejczyk. J'ai poussé mon corps à de nouvelles limites et j'ai pris beaucoup d'expérience dans un cours laps de temps. Quand je suis revenue dans le gym, j'ai réalisé que j'étais une meilleure athlète », raconte-t-elle.

« Trouble » est heureuse de revenir combattre au Canada, à Ottawa, soit près de sa ville natale qui est Montréal, surtout que le combat se fera à 125 livres, soit le poids où elle est le plus à l'aise de combattre. S'il ne s'agit pas encore officiellement d'une catégorie, Létourneau est tout de même heureuse de ce cadeau pour le moment. « Évidemment, je souhaite que l'organisation décide d'officialiser la catégorie des 125 livres dans le futur, car c'est le poids où je suis le plus à l'aise de combattre. Pour le moment, je prends ce cadeau et je veux en profiter. J'espère ne plus combattre à 115 livres, mais s'il le faut j'y retournerai, car c'est mon travail », affirme la bagarreuse.

Que pense la combattante de sa future adversaire, Joanne Calderwood, qui a une fiche de dix victoires et une défaite en arts martiaux mixtes ? « Honnêtement elle sera dans les meilleures oppositions que j'aurai eues en carrière. Elle a perdu contre Maryna Moroz alors que moi j'ai gagné, mais je ne peux pas comparer, car je crois que Calderwood a eu une mauvaise soirée de travail lors de ce duel. Elle n'était pas au sommet comme d'habitude. Je crois que nous livrerons une bonne guerre debout et que les amateurs seront ravis du combat », mentionne Létourneau, dont les grands-parents habitent en Beauce.

Encore une fois la première

Après avoir été la première Québécoise à combattre en arts martiaux mixtes chez les professionnels et d'avoir été la première combattante de la province à faire le saut dans l'organisation de Dana White, voilà que Valérie devient la première athlète féminine du Québec en arts martiaux mixtes à avoir sa place dans un jeu vidéo alors que celle-ci est du jeu d'EA Sports, UFC 2. « C'est drôle, car je ne suis pas une fille de télévision ou de jeux vidéos. La dernière fois que j'ai joué à des consoles, je crois que c'était le premier Nintendo où on devait souffler dans les cassettes. Toutefois, j'étais heureuse de l'annoncer à mes neveux que leur tante était un personnage jouable », rigole l'athlète.

Sur une note plus triste, la femme de 33 ans a souligné la mort de Kimbo Slice, décédé à l'âge de 42 ans d'une crise cardiaque. Le combattant s'entraînait avec la même équipe que la sportive. « Je ne peux pas dire que je le connaissais personnellement, mais la nouvelle de sa mort est un dur coup pour American Top Team car il était apprécié par tout le monde ici. Je pense notamment à ses enfants, je trouve triste de voir quelqu'un mourir si jeune. J'offre mes condoléances à sa famille », conclut Létourneau.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Valerie faudrais bien prendre un verre ensemble ! J'aime beaucoup comment tu parle !

    Sylvain - 2016-06-09 07:04