Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
15 juin 2016 - 05:59

Vincent Grondin annonce officiellement sa retraite du hockey

Gabriel Gignac

Par Gabriel Gignac, Journaliste

Twitter Gabriel Gignac

Le bagarreur Vincent Grondin a décidé d'annoncer officiellement sa retraite du hockey après avoir mûri sa décision au cours de la dernière année.

Celui qu'on surnomme « Cowboy » souligne qu'il prend cette décision à la suite de deux vilaines blessures subies dans les dernières années, soit une déchirure à un biceps et une déchirure du ligament croisé antérieur. Il faut dire qu'une « petite princesse » a également eu son mot à dire dans cette décision. « Il y a les blessures certes, mais ma petite fille n'apprécie pas de voir son papa jouer aux claques sur la gueule », rigole le sympathique sportif. Il mentionne qu'il trouve difficile de tourner la page, mais que sa passion du rodéo compense sa tristesse de quitter le hockey.

Grondin, qui a porté les couleurs du Cool FM de Saint-Georges et des Poutrelles Delta de Sainte-Marie, sans oublier les Éperviers de Sorel-Tracy au cours de sa carrière, met un terme à sa carrière après avoir cumulé un total de 136 combats et près de 1000 minutes de pénalités. « Je me considère chanceux d'avoir joué presque toute ma carrière dans la Beauce. Je crois que ça m'a permis de jouer beaucoup plus longtemps, car la proximité m'a permis de travailler quand même et que ma famille n'écope pas trop. Les amateurs de Sainte-Marie m'ont appuyé dès le départ et par la suite l'histoire s'est répétée avec Saint-Georges », raconte-t-il.

L'homme de 34 ans gardera toujours en mémoire la conquête de la Coupe Futura en 2010 avec Saint-Georges et d'avoir pu jouer avec des joueurs de la trempe de Jesse Bélanger, Éric Bertrand et Kévin Cloutier pour nommer que ceux-là. Il n'oubliera certainement pas non plus ses guerres avec Gaby Roch, Dannick Lessard et Martin Larivière. « Les combats étaient toujours ouverts et je savais que ça ne serait pas une belle balade dans le parc, mais j'adorais la dose d'adrénaline que ça me donnait », déclare Grondin.

Selon lui les combats auront toujours leur place dans le circuit Godin. « La place est désormais pour des gars comme Hubert Poulin, Maxime Vachon et Françis Lessard, soit de vrais joueurs de hockey qui se battent et non des gars qui se battent au hockey », dit-il.

Finalement, l'athlète voudrait que les amateurs se rappellent du numéro 48 comme un pugiliste qui allait toujours au combat même s'il ne gagnait pas toujours. « J'ai donné le meilleur de moi-même pendant plusieurs années. J'espère que les gens ont apprécié. Personnellement, je veux remercier tous les partisans des clubs pour lesquels j'ai joué. Ils ont toujours été positifs et respectueux envers mon travail sur la patinoire. Je les remercie pour leurs appuis », conclut le nouveau retraité.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.