Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
13 juillet 2016 - 05:59

Le lutteur Marko Estrada s'amène à Saint-Victor pour démontrer sa supériorité

Gabriel Gignac

Par Gabriel Gignac, Journaliste

Twitter Gabriel Gignac

Le lutteur Marc Roussel, mieux connu sous le nom de Marko Estrada, s'amènera à Saint-Victor le 27 juillet prochain pour défendre son titre de champion de la North Shore Pro Wrestling (NSPW) contre l'ancien champion par équipe de la World Wrestling Entertainment (WWE), Sylvain Grenier.

L'Acadien de 32 ans est présentement à la chasse aux records alors qu'il pourrait devenir le 9 août prochain le champion défendant ayant le plus long règne d'une fédération majeur au Québec, éclipsant l'ancienne légende du catch, Édouard Carpentier. Ce dernier a détenu le titre de la Commission athlétique de Montréal pendant 974 jours consécutifs. « Jamais je n'aurais cru avoir la possibilité d'égaler ou même de vaincre un record. Le nom de Carpentier est une référence au Québec et d'avoir mon étiquette accolée à la sienne est un honneur prestigieux dont je pourrais être fier », déclare la tête d'affiche de la fédération de Québec qui a déjà détenu des titres à la R2W et la PWA.

Il souligne que d'obtenir la confiance des dirigeants de la promotion est très valorisant. « Le message que ça m'envoie est que la fédération place en bonne partie ses succès sur mes épaules. Le champion doit donner une belle visibilité et agir avec classe, tout en donnant des conseils aux autres. C'est un immense signe de respect, surtout lorsque tu le conserves aussi longtemps », raconte celui qui a notamment affronté dans sa carrière Gangrel, Kevin Owens, The Great Sanada, Finlay et Johnny Gargano.

Estrada est classé comme l'un des trois meilleurs lutteurs indépendants dans la province. Il a été choisi comme le combattant de l'année par la NSPW et a eu la rivalité de la dernière année avec Travis Toxic. De plus, il a reçu le prestigieux prix du lutteur le plus détesté au Québec. Il se dit fier de ses récompenses, particulièrement de la dernière, car selon celui-ci, cet accomplissement prouve qu'il peut s'adapter à toutes les situations et qu'il est un combattant imaginatif et innovateur. « C'est difficile dans la lutte indépendante de se démarquer, car on se fait rapidement comparer à la WWE. J'estime que je sais faire les choses différemment et que les gens le remarquent. Je me nourris de l'énergie des spectateurs, ce qui me permet de me surpasser chaque fois », note-t-il.

L'homme n'a pas que du succès dans le ring, il est également apprécié dans son travail, lui qui est gardien de prison. « Il y a des prisonniers qui m'ont vu à la télévision et ont découvert que j'étais lutteur professionnel. J'avais déjà beaucoup de respect de leur part, mais désormais j'en ai encore plus », rigole celui qui se proclame le champion du monde.

« Saint-Victor est une foule spéciale »

Marko n'a pas peur d'affirmer que Saint-Victor et la Beauce en générale sont des endroits chaleureux ou les catcheurs sont toujours bien accueillis. « L'an dernier, il y avait 940 spectateurs et l'ambiance était survoltée. J'ai affronté Paul London et ce dernier a fait durer son entrée pendant une bonne quinzaine de minutes. Personne ne s'en est plaint, au contraire, les gens en redemandaient. Les Beaucerons sont festifs et aiment le produit qui est offert. Ceux-ci veulent être impliqués dans le gala et sont une partie importante de la mise en scène. Saint-Victor est une foule spéciale où j'aime bien me faire détester », raconte le champion sourire en coin.

Il assure que son duel contre Sylvain Grenier volera la vedette, car leur affrontement aura tous les ingrédients nécessaires d'un bon combat, soit de l'expérience, de la force, de l'athlétisme, de l'humour et du théâtre, bref tout pour séduire l'amateur de ce sport-spectacle. « On se voit le 27 Saint-Victor », conclut Estrada.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.