Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
27 août 2016 - 08:40

Le cowboy Vincent Grondin retournera au rodéo de Saint-Tite pour une seconde fois

Gabriel Gignac

Par Gabriel Gignac, Journaliste

Twitter Gabriel Gignac

Le cowboy de Tring-Jonction, Vincent Grondin, retournera au Festival western de Saint-Tite pour une seconde fois cette année pour participer au slack le mercredi 14 septembre ainsi qu'au rodéo du vendredi soir le 16 septembre prochain.

Le slack est un prérodéo qui passe les compétiteurs en surplus. Le rodéo du vendredi soir est pour sa part le début de la vraie compétition qui se conclura avec les finales le dimanche 18 septembre.

Le Beauceron sera des compétitions de terrassement de bouvillon et celui-ci a un seul objectif en tête. « Je veux attraper le bouvillon à chaque reprise et faire des temps. Si je réussis mon coup lors de chaque reprise je réussirai à obtenir un résultat intéressant », souligne Grondin.

Ce dernier vivra l'événement en famille. « Je n'ai pas pris de vacances encore cette année. Ce festival représente mon congé, alors dès le vendredi soir, la compétition deviendra un moment familiale », déclare l'ancien hockeyeur accompagné d'un rire sincère.

Vincent montera le cheval Crapote de David Parent pour la compétition de Saint-Tite.

Un « Jack » pas toujours commode

L'athlète a vécu une année de transition avec l'acquisition d'un nouveau cheval appelé Jack. Le cowboy raconte que la première année de dressage d'un cheval est une année perdue pour un compétiteur, mais qu'il s'agit d'un mal nécessaire. Il croit que son cheval l'aidera grandement dans le futur.

« J'ai eu une année spécial. J'ai obtenu la première position au premier rodéo de l'année de Saint-Évaryste et la deuxième position au deuxième rodéo de la même ville. Par la suite, je n'ai rien eu à me mettre sous la dent. On verra bien pour la suite », conclut Grondin mi-sérieux, mi-blagueur.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.