Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
15 octobre 2016 - 09:52

Le combat de la dernière chance du boxeur Mike Breton

Gabriel Gignac

Par Gabriel Gignac, Journaliste

Twitter Gabriel Gignac

Avec une fiche de deux défaites chez les professionnels en autant de combats, le boxeur originaire de Saint-Côme remontera dans l'arène le 20 octobre prochain au Cabaret du Casino de Montréal face à Alexandre Choko, un entrepreneur et auteur du livre The Future Of Boxing qui est dans le monde de la boxe depuis longtemps et qui en sera à son début chez les professionnels.

« Honnêtement, je vois ce duel comme ma dernière chance chez les professionnels. Si je perds, j'en serai à une troisième défaite en autant de chances et je ne veux pas devenir un faire-valoir. J'adore mon sport, mais je ne prendrai pas de coups de poing inutiles qui risqueraient de nuire à ma santé plus tard. J'ai des enfants et je ne veux pas qu'ils voient leur père magané à cause d'un “power trip” à l'âge de 50 ans. Je vais tout donner pour ce combat, car il n'y a pas de demain si je perds » raconte Mike Breton dans une réflexion très humaine.

Si certains croient, que Choko pourrait être une proie facile à cause de son âge, Breton, croit plutôt que c'est un piège dans lequel on ne doit pas tomber. « L'âge n'est qu'un chiffre. Il est dans une bonne condition physique qu'on m’a dit. Bernard Hopkins a prouvé à tout le monde que l'âge n'était pas important si tu faisais attention à ton corps », dit-il.

D'ici l'affrontement, le « Kamikaze » s'entraîne avec François Duguay du Club de boxe Empire Québec et Éric Gosselin du Studio Santé Gym et du Club de boxe SSG sans oublier le boxeur professionnel Dave Leblond. « J'ai confiance en mon équipe et ils ont confiance en moi. Je dois aller chercher une force intérieur et remporter ce foutu duel pour prouver à tout le monde dont à moi-même que j'ai ma place à ce niveau », conclut Breton avec confiance.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.