Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
29 mai 2017 - 11:09 | Mis à jour : 11:41

Plus de 850 personnes assistent au Super gala de boxe Dooly's

Sébastien Roy

Par Sébastien Roy, Journaliste

Toutes les réactions 1

Plus de 850 personnes ont assisté à la quatrième édition du Super gala de boxe Dooly’s samedi soir à l’aréna de Saint-Côme.

Pour le coorganisateur de l’événement, Éric Gosselin, tout s’est très bien déroulé. « Tout s’est très bien passé. Même si nous présentions 15 combats, la soirée s’est terminée aux alentours de 23 h 30, ce qui est raisonnable. Somme toute, nous sommes très satisfaits du résultat », mentionne-t-il.

Pour le propriétaire des Studios santé gym, les cinq derniers duels se sont démarqués du lot. « Les quatre ou cinq derniers combats ont tous été solides. J’ai beaucoup apprécié la finale des gants de bronze [Anthoni Grenier contre Nick Forand]. Nicolas Roy et Christian Robitaille ont offert une performance haute en intensité, ce qui leur a d’ailleurs valu le combat de la soirée. Quant à la finale, tout le monde savait qu’il ne fallait pas détourner le regard du ring, au risque de manquer la fin du combat », affirme-t-il.

Ce dernier estime également qu’Hubert Poulin n’a pas à rougir de sa prestation malgré la défaite. « Terrey Osias a 49 combats d’enregistrer à la Fédération québécoise de boxe olympique, mais on a su qu’il avait en fait plus de 80 combats d’expérience et qui fera le saut au niveau professionnel en juin prochain. Ça demeure que c’était lui qu’on devait opposer à Hubert. Au niveau où il est rendu, il doit affronter des adversaires de ce calibre pour progresser. Malgré tout, il a bien paru. L’affrontement aurait pu aller d’un côté comme de l’autre avec la force de frappe qu’il possède », juge M. Gosselin.

Celui-ci est également revenu sur la performance des boxeurs du Club SSG. « C’étaient de grandes commandes pour nos boxeurs et ils ont très bien relevé le défi. Certains ont affronté des combattants que nous n’aurions pas acceptés en temps normal, mais tenions à les faire combattre sur une scène locale. Tout le monde a accepté de gros défis, ce n’était pas facile pour eux. Même s’il y a eu des défaites, ce fut de bons combats. Je suis très content de leurs performances », ajoute M. Gosselin.

Quelques imprévus ont occasionné des changements de dernière minute à la carte. Ainsi, Simon « The Butcher » Boucher a affronté l’ancien champion canadien, Carl Poirier d’Energybox plutôt que Lwiss Santana en raison d’une blessure à ce dernier. « C’est quelque chose qui fréquemment, explique M. Gosselin. Nous nous sommes entendus avec Carl Poirier jeudi soir, ce qui a permis à Simon d’affronter un boxeur avec beaucoup d’expérience devant ses partisans. »

Pour connaître les résultats des 15 combats et pour voir quelques séquences des moments forts de la soirée, cliquez ici.

Par ailleurs, une collecte de fonds au profit de Leucan a également eu lieu au cours de l'événement. Karol-Ann Guay et Émilie Genesse ont recueilli les dons des spectateurs, ce qui leur a permis de remettre environ 436 $ à l'organisme.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Luis Santana était à Regina en Saskatchewan pour une compétition de l'équipe canadienne contre l'équipe Cubaine ...

    Jo - 2017-05-29 15:34