Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
1 septembre 2017 - 15:35 | Mis à jour : 16:08

Lisa-Marie Breton-Lebreux se réjouit de l'instauration d'un salaire pour les joueuses de la LCHF

Sébastien Roy

Par Sébastien Roy, Journaliste

L'entraîneuse adjointe des Canadiennes de Montréal, Lisa-Marie Breton-Lebreux, originaire de Saint-Zacharie, se réjouit que les joueuses de la Ligue canadienne de hockey féminin (LCHF) toucheront un salaire dès la prochaine saison.

« Je suis vraiment contente pour les joueuses, mais aussi pour la Ligue en général. Ça montre que ça fait dix ans que nous existons et que nous continuons de grandir, mentionne-t-elle visiblement ravie. C'était notre mission il y a dix ans et nous y sommes arrivées aujourd'hui. C'est une petite compensation par rapport aux hommes, mais c'est un début. »

En effet, la LCHF a annoncé un peu plus tôt aujourd'hui sur son site Internet que ses athlètes toucheront une compensation financière allant de 2 000 à 10 000 $ en fonction de leur nombre d'années jouées au sein de la Ligue. « C'est un moment historique. Nous avons toujours affirmé que notre objectif était de rémunérer nos joueuses. Nous avions un plan en place qui nous a permis d'y arriver pour le début de la prochaine saison. C'est grâce au succès de nos équipes, de nos joueuses et de la Ligue que cela fut possible », affirme la commissaire de la LCHF, Brenda Andress dans le communiqué de presse paru sur le site Internet de la Ligue.

La nouvelle représente un grand pas en avant pour le hockey féminin. « Il y a dix ans, lors de la première année de la LCHF, il fallait que nous amassions 1 000 $ chacune pour jouer. Il n’y avait presque personne dans les gradins à l'époque. C'était donc les joueuses qui devaient organiser des activités de financement pour amasser les 15 000 $ pour l'équipe. Au fil du temps, la Ligue a grandi et maintenant, nous allons en plus jouer en Chine et les joueuses vont toucher un salaire. C'est super, je suis vraiment heureuse », ajoute Mme Breton-Lebreux.

En effet, deux nouvelles équipes prendront part à la prochaine saison de la Ligue canadienne de hockey féminin. Il s'agit des Red Stars de Kunlun et les Tays de Vanke, toutes deux situées en Chine. Le pays veut développer le hockey féminin en vue des Jeux olympiques qui auront lieu dans cinq ans à Beijing afin de bien figurer lors de la compétition. « Notre mission est de développer le hockey féminin au Canada et aux États-Unis, mais aussi au niveau international », précise la Beauceronne. Les équipes nord-américaines se rendront donc une semaine à tour de rôle en Asie pour y affronter les deux formations chinoises à deux reprises chacune. Ces dernières feront également plusieurs voyages en Amérique du Nord pour jouer contre les clubs nord-américains, ce qui portera le nombre total de parties à 36 au cours de la saison.

« Je trouve que c'est une très bonne idée de joindre notre ligue. Le fait d'avoir les filles de leur équipe nationale dans ces équipes et de développer leurs joueuses en faisant partie d'une très bonne ligue en jouant contre les meilleures joueuses du Canada et des États-Unis », conclut Lisa-Marie Breton-Lebreux.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.