Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
12 octobre 2017 - 14:55

Du pain sur la planche pour les Bulls

Par Alex Drouin, Journaliste

La pente est abrupte à monter, mais l’entraîneur-chef des Bulls de St-Prosper, Stéphane Boutin, est convaincu que son équipe peut la remonter.

Lors de la dernière saison, les Bulls avaient totalisé 713 minutes de pénalité en 28 rencontres, soit une moyenne de 25, 4 minutes par match. Il n’y a que les Bulldogs de Beauce-Centre qui ont fait pire avec 739 minutes (26, 3).

« On va dire qu’on avait des joueurs avec du caractère », a dit Boutin en se tournant la langue sept fois à propos des nombreuses minutes de pénalité que ses hommes ont écopées.

En réalité, il savait que certains joueurs étaient parfois trop prompts à réagir lors de certaines situations.

Lorsqu’il a pris les commandes de l’équipe vers la mi-saison l’an passé, il savait qu’il avait du travail à faire. Beaucoup de travail.  L’équipe a tout de même réussi à ne pas terminer au dernier rang de la Ligue de hockey junior AA Chaudière-Appalaches. Elle a récolté 28 points au classement général, cinq points de plus que les Bulldogs.

« Le club n’allait nulle part et on avait une grosse pente à remonter », a-t-il mentionné à propos du début de saison de l’an passé.

En deux rencontres cette saison, les Bulls se sont inclinés 4 à 0 face au Lafontaine de Bellechasse le 29 septembre et 4 à 1 face au V. Boutin de Plessisville le 6 octobre.  Lors de ces rencontres, les Bulls ont alloué 11 supériorités numériques au premier match et 16 lors du second. Au total, les joueurs ont écopé de 104 minutes de pénalité.

« L’indiscipline nous a  coûté le match, mais on tente de voir le côté positif des choses. Par exemple, on a alloué qu’un but [lors des infériorités numériques] », a fait part Boutin.

« Ça ne sert à rien d’être punitif et de clouer les joueurs au banc », a-t-il ajouté. Comme il l’a mentionné, il ne veut pas enlever le plaisir des joueurs, qui endossent le chandail des Bulls.

Besoin de plus d’entraînements

La saison a débuté il y a moins de deux semaines, mais l’entraîneur souhaite avoir plus de joueurs lors des entraînements.

« On a le territoire le plus large pour ce qui est de la formation des équipes et c’est difficile pour eux d’être présents avec le travail et l’école », a relaté le pilote des Bulls.

Lorsque les joueurs seront davantage présents, alors il pourra peaufiner quelques stratégies. « On a beaucoup d’ouvrage à faire à la défensive, mais aussi à l’offensive. »

Jérémy Dubé arbore le « C » sur son chandail cette saison. William Breton, Gabriel Beaudoin et Sébastien Drouin sont les assistants.

Calendrier difficile

Boutin a mentionné que son club avait un calendrier difficile en début de saison. Lors des cinq premiers affrontements, son équipe affrontent quatre équipes qui ont terminé dans le top 5 la saison dernière.

Les Bulls n’ont qu’une seule rencontre en fin de semaine et c’est vendredi (13 octobre), contre le Model de Lotbinière qui sera en ville à 21 h.

 

 

 

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.