Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
16 mars 2018 - 18:00

Quelque 450 fantassins de Valcartier s'exerceront à Saint-Elzéar

Amélie Carrier

Par Amélie Carrier, Journaliste

Twitter Amélie Carrier

Près de 450 militaires du 3e Bataillon du Royal 22e Régiment de Valcartier seront présents dans la région de la Chaudière-Appalaches du 19 au 23 mars prochains, pour y conduire un exercice. Ces fantassins pratiqueront alors certaines manœuvres devant leur permettre de conserver leurs habiletés à opérer à pied sur tous les types de terrain, à Saint-Patrice-de-Beaurivage, Saint-Elzéar et Saint-Sylvestre.

À lire également :

Les militaires seront à Saint-Patrice du 19 au 21 mars, à Saint-Elzéar du 21 au 22 mars, et à Saint-Sylvestre le 23 mars 2018.

« C’est un grand plaisir de revenir dans la région après une absence de quatre ans. L’accueil chaleureux que nous réserve la population est grandement apprécié des troupes. J’ai la forte conviction que nous serons en mesure de tirer le meilleur de notre passage sur la Rive-Sud », a déclaré le Lieutenant-colonel Frédéric Pruneau, Commandant du 3e Bataillon du Royal 22e Régiment.

Saint-Patrice-de-Beaurivage

Lundi le 19 mars, vers 9 h, des patrouilleurs-éclaireurs se rendront à Saint-Patrice-de-Beaurivage en hélicoptère Griffon. Ils toucheront terre à l’intersection de la route Ross et du rang Belfast. Ces troupes de reconnaissance prépareront ensuite la zone de largage en prévision du saut du groupement principal composé d’une centaine de soldats au même endroit, à 20 h.

La population est cordialement invitée à venir observer les parachutistes depuis la route Ross. Des militaires seront sur place pour les accueillir. Il est à noter que ces sauts pourraient être annulés en raison de conditions météorologiques défavorables ou d’un empêchement imprévu touchant l’Aviation.

Mardi le 20 mars, au lever du jour, les fantassins de la Compagnie A du 3e Bataillon du Royal
22e Régiment se diviseront de manière à pratiquer des assauts simultanés sur la ferme André F. Bourgault du rang Saint-Charles et chez Transport Gérard Nadeau et fils du rang Saint-David, toujours à Saint-Patrice, afin de permettre le déplacement sécuritaire des éléments de soutien du Bataillon.

Le matin du mercredi 21 mars, les membres de la Compagnie C effectueront une offensive sur une ferme de la route du Moulin, à Saint-Patrice-de-Beaurivage afin de simuler la prise d’un objectif militaire complexe.

Saint-Elzéar

Le mercredi 21 mars en soirée, les troupes de la Compagnie A détruiront une position de
missile sol-air au sommet du mont Cosmos.

Ils exerceront ensuite l’insertion en raquettes, les communications hautes fréquences et l’établissement de bases de patrouilles.

Saint-Sylvestre

Le matin du vendredi 23 mars, les soldats du 3e Bataillon effectueront une attaque coordonnée sur le mont Saint-Marguerite.

Le site, unique en son genre, offre des occasions remarquables d’entraînement en terrain montagneux et la présence du Bunker au sommet offre un défi de taille aux troupes qui devront le prendre d’assaut.

Notons que la population de la région sera par la suite invitée à rencontrer les militaires au Domaine du Radar.

« Le choix de cette région n’est pas le fruit du hasard. Le relief des monts Cosmos et Sainte-Marguerite se prête effectivement très bien aux opérations à pied, un savoir-faire essentiel pour l’infanterie légère », a finalement renchéri le Lieutenant-colonel Pruneau.

Vous avez un scoop
Vous connaissez des athlètes émergents ou établis de la Beauce qui sont inspirants ou qui ont une carrière sportive hors du commun ? Vous faites partie d'une équipe sportive qui a particulièrement bien performé dernièrement ? Contactez-nous par courriel à l’adresse communiques@enbeauce.com afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.