Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne

Blogue littéraire , par

2 octobre 2017 - 06:00

Il était trois fois…

Il était trois fois…

 

Les jumeaux Bailey sont de retour dans cette nouvelle aventure où le Pays des contes se retrouve encore une fois en danger! Depuis qu’ils sont séparés, Alex continue son apprentissage en tant que fée, et Conner, lui,  poursuit son cheminement scolaire et s’avère plus brillant qu’il ne l’avait pensé. Suite à un voyage en Allemagne, le garçon découvre que le monde où se trouve sa soeur est menacé par une terrible armée. C’est ainsi que commence le périple des jumeaux alors que le danger qui semblait grave le devient encore plus, quand on apprend que cette armée détient le dernier oeuf de dragon! Les jumeaux seront-ils encore en mesure de garder ce merveilleux monde sain et sauf?…

Est-ce que ça vous étonne si je vous dis que pour une troisième fois, Chris Colfer m’a émerveillé? En effet, sa plume est tellement riche en descriptions fantastiques qu’il m’était facile de voyager au Pays des contes en restant bien confortablement dans mon lit. L’auteur m’a fait ressentir toutes sortes d’émotions, passant de la tristesse à la joie, ou de l’inquiétude au soulagement. Ce nouveau tome m’a semblé un peu plus sombre que les deux premiers. Cependant, il m’a également donné le sourire en me présentant des personnages plus surprenant les uns que les autres! J’adore le caractère de chacun d’eux, ça donne du charme à ce livre magnifique. Si vous connaissez cette série, et que vous n’avez pas lu L’éveil du dragon, attachez-vous bien car à la toute fin du livre, une révélation choquante nous laisse plein de questionnements qui je l’espère, trouveront des réponses à l’intérieur du tome 4!

Je trouve que les livres de la série du Pays des Contes ont de belles morales et nous avons tous des leçons à retenir de cette lecture. Je vous donne en exemple, un de mes passages favoris : “The worst thing one person can do to another – besides eat them, of course – is to reduce their identity to being only half of something. When someone is treated as half of or less than half of one identity, they’re not being treated like a human at all. Everyone should have the right to individuality.” En connaissant Chris Colfer, on peut s’imaginer la force qu’a ce message pour lui. C’est ce que j’aime de ses livres, ce sont des lectures autant amusantes qu’enrichissantes!

Merci énormément Michel Lafon Canada pour l’envoi de ce livre magique! 

 



 www.liveinfictionalworlds.wordpress.com     www.facebook.com/liveinfictionalworlds  

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides: