Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne

Chroniques financières , par

17 avril 2017 - 08:00

L’A B C de l’épargne en vue d’un enseignement privé

 

Avez-vous déjà envisagé l’enseignement privé pour vos enfants? Si c’est le cas, vous vous inscrivez dans une tendance à l’échelle nationale. Les inscriptions à l’école privée sont en progression dans presque toutes les provinces. Au cours des dernières années, les effectifs des écoles privées ont augmenté de près de 17 %, alors que les écoles publiques ont vu leurs inscriptions diminuer de 8 %.*

Pendant que vous débattez de la pertinence d’envoyer vos enfants à l’école privée, voici quelques renseignements qui pourraient vous être utiles, notamment sur la façon de financer leur inscription dans le privé.
 

Combien ça coûte Le coût de l’enseignement dans le secteur privé varie en fonction de facteurs comme le type d’école et les programmes offerts. Si vous envoyez votre enfant au pensionnat, dont les frais couvrent le logement et les repas, la facture sera évidemment plus élevée. Selon le Conseil des ministres de l’Éducation (Canada), les frais de scolarité et de pension dans un établissement privé vont de 30 000 $ à 60 000 $ par année, les écoles dans les grandes villes pratiquant les tarifs les plus élevés. Les écoles confessionnelles ont généralement les frais les plus bas, et les frais seront probablement moins élevés durant les premières années de scolarité de votre enfant.

N’oubliez pas que les frais de scolarité font souvent l’objet d’augmentations annuelles et qu’il faut parfois y ajouter d’autres dépenses comme un ordinateur portable, les manuels scolaires, le transport, les repas et les uniformes.

De nombreuses écoles privées offrent des programmes pour alléger ce fardeau financier. Vous avez donc tout intérêt à présenter une demande de bourse si votre enfant a de bons résultats scolaires ou si votre revenu est limité. Si vous y inscrivez plus d’un enfant, l’établissement pourrait vous consentir un rabais.
 

Comment réunir les fonds nécessaires Prévoyance et épargne sont les mots d’ordre! Le compte d’épargne libre d’impôt (CELI) est un excellent choix étant donné que le revenu gagné dans le régime n’est pas imposé et que l’on peut effectuer des retraits sans restriction. Autrement dit, vous pouvez retirer de l’argent en tout temps selon vos besoins, sans payer d’impôt et sans avoir à rembourser quoi que ce soit. Mais pour en profiter pleinement, vous devez commencer tôt, voire quand votre enfant porte encore des couches – et verser le montant annuel maximum. Ainsi, vous disposerez de plus de temps pour épargner et vous profiterez davantage de la croissance composée. Sachez aussi que vous pouvez utiliser les cadeaux donnés par des membres de la famille (par ex., l’argent reçu de vos grands-parents en guise de cadeau de mariage) pour cotiser au CELI.

Vous avez l’embarras du choix quant aux types de placement dans le CELI : espèces, fonds communs de placement, titres individuels, certificats de placement garanti (CPG), obligations et certaines actions de petites entreprises. Pour vous assurer de profiter pleinement des placements de votre CELI et d’autres produits d’épargne – que ce soit pour financer l’enseignement privé de vos enfants ou réaliser d’autres objectifs financiers ou personnels – la meilleure chose à faire est de vous adresser à votre conseiller professionnel.

*http://www.cbc.ca/news/canada/calgary/private-schools-fraser-institute-enrolment-increase-1.3258743

 


Vous pouvez visitez notre page Facebook (www.facebook.com/Come.Simard.ig)
pour y noter vos commentaires, ce serait très apprécié

Pour créer votre richesse, contactez-moi au

1 418 227-8631 poste 223

come.simard@groupeinvestors.com

Cette chronique, rédigée et publiée par Services Financiers Groupe Investors Inc. (au Québec, cabinet de services financiers) et par Valeurs mobilières Groupe Investors Inc. (au Québec, cabinet de planification financière), contient des renseignements de nature générale seulement; son but n’est pas d’inciter le lecteur à acheter ou à vendre des produits de placement. Adressez-vous à votre conseiller financier pour obtenir des conseils adaptés à votre situation personnelle. Pour de plus amples renseignements sur ce sujet, veuillez communiquer avec votre conseiller du Groupe Investors.

 

  

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides: