Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne

Chroniques financières , par

18 août 2017 - 08:23

Rembourser vos dettes ou investir en bourse?

Depuis longtemps, la logique veut que l’on rembourse ses dettes avant d’investir. Il est toutefois plus difficile de trancher la question de nos jours.

Dès qu’ils ont commencé à emprunter de l’argent il y a des siècles, les gens ont commencé à s’inquiéter de leur endettement. La plupart des gens sans dettes qui gèrent bien leurs finances ont l’esprit et l’âme en paix, et le portefeuille en conséquence. Toutefois, les gens n’avaient pas accès à nos taux d’intérêt extrêmement bas et à un marché boursier vigoureux où ils pouvaient espérer s’enrichir davantage en investissant qu’en remboursant leurs dettes.

Il y a plusieurs raisons évidentes de rembourser ses dettes d’abord. On en tire un rendement après impôt sans risque. C’est particulièrement le cas lorsqu’on pense aux taux d’intérêt élevés sur les dettes contractées par cartes de crédit. En principe, plus vous remboursez vos dettes, plus vous économisez des frais d’intérêt et plus vous aurez d’argent dans vos poches.

Vous pourriez aussi en ressentir les bienfaits psychologiques. En 2012, l’université de Nottingham a mené une étude sur les liens entre l’endettement et la dépression et a découvert que les personnes qui avaient de la difficulté à rembourser leurs dettes éprouvaient également des troubles émotifs.

Il est logique de rembourser en priorité ses dettes de cartes de crédit en raison des taux d’intérêt souvent élevés et des effets sur la santé mentale. Toutefois, quand il s’agit de dette hypothécaire, il devient plus difficile de trancher. Comme beaucoup d’emprunteurs paient aujourd’hui des taux d’intérêt fixes et variables inférieurs à 3 %, le coût de la dette est nettement inférieur à ce qu’il était par le passé.

Parallèlement, au cours des cinq dernières années, le rendement annualisé de l’indice composé S&P/TSX a été de 4,6 %, ce qui est supérieur au taux hypothécaire que vous payez.

Autrement dit, si votre dette est abordable, il serait peut-être préférable d’investir plus d’argent dans un placement susceptible de procurer un rendement supérieur, surtout si vous avez des droits de cotisation inutilisés dans un compte à traitement fiscal préférentiel comme un régime enregistré d’épargne-retraite ou un compte d’épargne libre d’impôt.

Compte tenu de la faiblesse actuelle des taux, il n’y a plus de choix qui s’impose d’emblée. Parlez-en à un conseiller professionnel qui connaît bien votre situation financière globale. Il peut vous aider à prendre la décision qui vous convient.

 

* http://www.res.org.uk/details/mediabrief/2570161/BEING-IN-DEBT-NEW-EVIDENCE-OF-THE-SEVERE-IMPACT-ON-PEOPLES-MENTAL-HEALTH.html

 

 

Vous pouvez visitez notre page Facebook (www.facebook.com/Come.Simard.ig)
pour y noter vos commentaires, ce serait très apprécié

Pour créer votre richesse, contactez-moi au

1 418 227-8631 poste 223

come.simard@groupeinvestors.com

Cette chronique, rédigée et publiée par Services Financiers Groupe Investors Inc. (au Québec, cabinet de services financiers) et par Valeurs mobilières Groupe Investors Inc. (au Québec, cabinet de planification financière), contient des renseignements de nature générale seulement; son but n’est pas d’inciter le lecteur à acheter ou à vendre des produits de placement. Adressez-vous à votre conseiller financier pour obtenir des conseils adaptés à votre situation personnelle. Pour de plus amples renseignements sur ce sujet, veuillez communiquer avec votre conseiller du Groupe Investors.



 

  

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides: