Publicité

14 novembre 2021 - 04:00

LA SOCIÉTÉ HISTORIQUE SARTIGAN

L'ancien hôtel Quirion du secteur de la station

LA SOCIÉTÉ HISTORIQUE SARTIGAN

Cet établissement hôtelier était à l’origine une simple résidence d’habitation, construite vers 1945 par Olivier Morissette pour son fils Florian Morissette. C’était une modeste maison de deux étages, en brique brunes, située sur l’ancienne route 23 (aujourd’hui boulevard Lacroix) dans le secteur de la Station, au nord de la ville. Elle passa plus tard aux mains d’Émile Quirion, originaire de Saint-Prosper. Peu après, celui-ci décida de la transformer en hôtel et lui donna son nom «Hôtel Quirion» (photo 1). Il n’y avait que huit chambres, un bar et une salle à manger. Il était voisin de l’Auberge Saint-Georges. Les deux filles jumelles Anita et Annette Quirion ont longtemps travaillé à l’hôtel de leur père. Nées le 26 novembre 1926, elles se sont toutes deux mariées en 1948, à des dates différentes. Anita a épousé Rosaire Doyon et Annette s’est mariée à Évangéliste Dulac. La famille Quirion a donc opéré cet Hôtel pendant plusieurs années. Dans les années ‘60, après le décès de l’épouse d’Émile (qui s’appelait Jeannette Morin), l’hôtel est passée aux mains de leur fille Fleurette Quirion et son époux Jean-Noël Breton. Ceux-ci l’ont opéré à leur tour pendant plusieurs années. Dans les années ‘70, cet établissement hôtelier fut vendu à Bernard Bisson et son épouse Berthe. Ceux-ci y ont apporté des améliorations et ont continué les services de bar et de restaurant. Mais ils ont éprouvé des problèmes avec les autorités gouvernementales, la loi ayant apparemment changé en matière d’hôtellerie: il était maintenant interdit d’utiliser le nom d’hôtel à moins d’avoir un minimum de douze chambres. On les menaçait de les fermer, soit qu’ils agrandissaient leur établissement, soit qu’ils cessaient de se présenter sous le nom d’«hôtel». Il était impensable d’investir des sommes importantes pour agrandir leur entreprise. S’étant renseignés, ils adoptèrent simplement le nom de «Chez Quirion» et ne furent plus jamais importunés à ce sujet, cette affaire de nom ayant été vite oubliée. Ils ont eu cet établissement pendant 5 ans et l’ont vendu par la suite. Selon les information fournies dans l’annuaire téléphonique de 1990 (photo 2), les propriétaires subséquents s’affichaient sous le nom d’hôtel Quirion et n’ont jamais eu de problème à ce sujet. Le dernier ayant exploité «Chez Quirion» fut Ephrem Dulac. La 3e photo nous montre l’immeuble vers 1975, qui était alors voisin du restaurant Kennedy. Cette photo est intéressante car on réalise qu’ils avaient agrandi l’édifice par l’arrière en ajoutant une annexe qui est d’un style tout à fait différent. On dirait qu’ils avaient construit une nouvelle résidence collée à leur hôtel. Pire, l’édifice s’est retrouvé encore plus près de la voie publique dans les années ‘90, lorsqu’on a élargi la route 173 pour la porter à quatre voies (photo 4). Au fil des ans, ce secteur est devenu très commercial, les terrains étant très recherchés pour bénéficier de la grande visibilité offerte par le trafic considérable y circulant. Finalement, l’édifice fut vendu vers 1996 au garagiste Andréa Roy qui changea complètement la vocation des lieux. Vu que l’immeuble était beaucoup trop près de la route, il a démoli la section la plus ancienne, qui était en avant, pour bénéficier d’un plus grand stationnement. Il a conservé la section arrière qu’il a rénovée complètement et transformée en immeuble locatif, créant des locaux commerciaux au rez-de-chaussée et des appartements résidentiels au deuxième (photo 5). Il a aussi construit sur la partie nord de la propriété un garage Vitro Plus, voisin de la pharmacie Jean-Coutu. Aujourd’hui, l’hôtel Quirion n’est plus qu’un souvenir dans la mémoire de ceux qui l’ont connu.

Photos 1, 3 et 4 du fonds Claude Loubier. Texte et recherches de Pierre Morin.


 Fondée en 1992, la Société Historique Sartigan est un organisme à but non-lucratif,
financé par les dons, dont la mission est la protection, l'interprétation, la valorisation
et la diffusion du patrimoine de Saint-Georges et de ses environs.

 


Centre culturel Marie-Fitzbach (4e étage)
250,18e Rue, CP 6
St-Georges (Qc) G5Y 4S9

418 227-6176
www.shsartigan.com  -  [email protected]

facebook.com/shsartigan

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.