Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
20 août 2018 - 10:39 | Mis à jour : 21 août 2018 - 08:41

Une première au Québec

Élection provinciale : les partis politiques connaîtront leur budget

Par Jérôme Blanchet-Gravel, Journaliste

C’est une première dans l’histoire électorale au Québec. Durant la prochaine campagne électorale qui débutera jeudi, les partis politiques pourront se baser sur des données fiables afin de bâtir leur programme politique. La Vérificatrice générale du Québec, Ghyslaine Leclerc, vient de déposer un rapport qui leur fournira les outils nécessaires.

Le dépôt de ce nouveau rapport devrait donc empêcher le prochain parti au pouvoir de ne pas tenir une promesse en pointant l'absence antérieure d'informations suffisantes. Les partis politiques sauront maintenant, grosso modo, de quel budget ils disposeraient s’ils accédaient au pouvoir.

Un changement important 

En 2014, le gouvernement Couillard avait justifié l'implantation de mesures de rigueur budgétaire (austérité) en affirmant avoir découvert un manque à gagner de 7,2 milliards dans les finances publiques. Une fois élu, le gouvernement libéral avait accusé le gouvernement Marois du Parti québécois d'avoir mal géré les finances publiques de septembre 2012 à avril 2014.

L’année suivante, l’Assemblée nationale avait confié à la Vérificatrice générale le mandat de produire un rapport sur l’état des finances publiques avant les prochaines élections. Et ce, pour éviter qu’une pareille situation ne se reproduise.

Des justes prévisions pour le gouvernement Couillard

Guylaine Leclerc a conclu dans son rapport que les prévisions budgétaires du gouvernement libéral étaient « plausibles ». Comme prévu, les surplus accumulés devraient donc atteindre 14 millions $ en 2019-2020 et 471 millions $ en 2020-2021.

« Personne ne va être surpris de constater qu'on a fait un très bon travail pour l'économie et les finances publiques », a affirmé le premier ministre Couillard plus tôt ce matin lors d'une conférence de presse donnée à Scott.

À noter que les dernières turbulences économiques engendrées par le virage protectionniste du président américain, Donald Trump, pourraient potentiellement affecter l’économie québécoise.

Le prochain gouvernement du Québec pourrait donc avoir à faire face à un autre genre d'imprévus sur le plan économique.


 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.